in

Top 5 des culottes menstruelles éco-responsables

Pourquoi porter des culottes menstruelles ? Est-ce un effet de mode ou une réelle solution qui a du sens ?

Pendant des décennies, les femmes se sont habituées aux protection hygiéniques industrielles sans se poser de question. L’absence d’éducation sur ce sujet en a conduit plus d’une à dormir toute la nuit avec un tampon alors que la durée maximale d’usage est de 6h… Il y a tellement de fausses croyances et d’ignorance au sujet des règles.

Avec des protections jetables, les règles représentent dans la vie d’une femme 2000€ de budget et près de 20 000 tampons/serviettes jetées (qui mettent 500 ans à se dégrader !). Soit 2 milliards de protections jetées en France. Ce qui est assez catastrophique pour l’environnement quand on sait qu’une serviette hygiénique est composée à 90% de pétrole brut !

La composition des protections jetables ne figure pas sur leur emballage… C’est pas très rassurant, n’est-ce pas ? Il n’y a aucune transparence de la part de cette industrie.

À ce jour, aucune étude ne permet d’analyser l’absorption par les muqueuses de ces molécules toxiques et leur dangerosité.

Les analyses du magazine 60 Millions de Consommateurs validées par la DGCCRF* en mai 2017 ont révélé la présence, de produits pétrochimiques & de molécules à risques potentiellement toxiques dans les tampons et serviettes jetables comme

  • Perturbateurs Endocriniens (PE)
  • Substances Cancérogènes (C)**
  • Toxiques (T) & Polluants (P)***

Comment tolérer que les protections jetables, censées être liées à l’hygiène :

  • fassent parties de l’industrie du papier ?
  • n’aient pas besoin d’autorisation de mise sur le marché qui validerait leur innocuité et une composition sans toxique ?
  • n’aient pas subi d’analyses sur les effets de leur composition sur la santé ?
risques protections hygiéniques industrielles

Bref, les protections industrielles ne sont pas des bonnes copines pour notre santé ni pour la planète.

Si on portait toutes des culottes menstruelles, on éliminerait 2 milliards de déchets en France, ce serait tellement chouette quand on y pense… Et pourtant, c’est une habitude si simple à adopter si chacune veut bien oublier ce vieux réflexe de gérer ses règles au supermarché !

Les culottes menstruelles, est-ce que ça fonctionne ?

Beaucoup de femmes sont très très réticentes… Peur d’avoir des fuites, de se sentir inconfortables, que ce ne soit pas pratique… Des craintes extrêmement fortes et qui n’ont pourtant pas lieu d’être. Car oui, les culottes menstruelles fonctionnent et c’est très pratique. J’en utilise moi même et j’en suis ravie. Je n’ai jamais réussi à être à l’aise avec les protections industrielles. Je sentais bien qu’il y avait des trucs pas naturels et des effets indésirables. Je préférais donc tacher mes vieilles culottes plutôt que de porter ces trucs au plus près de mon intimité.

L’efficacité n’est plus à démontrer car elles font l’unanimité des utilisatrices. Tu peux également prévoir une culotte de change pour faire un remplacement en cours de journée. Tu peux aussi, en cas de flux très abondants, ajouter des serviettes lavables par dessus et en avoir plusieurs avec toi pour les changer quand tu en ressens le besoin. Celles de la marque Plim sont très bien faites, elles se replient à l’aide de bouton de pression. Ainsi tu peux les ranger sans crainte d’en mettre partout dans ton sac. Après il suffit aussi d’avoir une petite pochette en tissu avec soi dans laquelle placer ses serviettes sales.

Serviettes lavables Plim

A noter que les problèmes d’odeur sont principalement liés à la composition des protections industrielles. Il y a beaucoup moins d’odeurs avec les protections lavables.

Le top 5 des culottes menstruelles éco-responsables

Le concept des culottes menstruelles, c’est de faire un choix qui soit favorable à la fois pour notre santé et pour la planète. Ce n’est pas un choix moins pratique comme expliqué ci-dessus.

Par contre s’agissant d’un choix plus sain, autant choisir une marque qui aille jusqu’au bout des choses. Les culottes menstruelles fabriquées de manière éco-responsables ont tout bon sur toute la ligne. Il serait en effet logique que les tissus et la technologie d’absorption utilisés soient également conçus dans un même souci : non toxicité pour soi et l’environnement.

Je me suis dit qu’il était donc plus logique de s’intéresser directement aux marques qui sont entièrement dans cette démarche « propre ». Car il y a désormais un sacré paquet de marques de culottes de règles ! Il y en a tellement qu’on ne sait plus lesquelles choisir. Du coup, si on se concentre sur les marques éco-responsables, cela facilite déjà la sélection.

Après de nombreuses recherches, j’ai retenu 5 marques qui arrivent en tête au regard de la qualité et des avis/retours d’expérience clients.

Je ne souhaite pas classer ces 5 marques car elles sont toutes qualitatives je pense. Après ce seront principalement des critères esthétiques qui feront la différence et donc une question de goût propre à chacune. Le seul inconvénient assez commun pour ces marques, ce sont les délais de livraison assez longs. La plupart fabriquent sur pré-commandes. Mais j’ai envie de dire… on ne peut pas choisir une qualité « slow » (irréprochable sur tous les plans) sans accepter les délais qui vont avec 😉

Je me suis concentrée sur la composition des culottes et sur leur efficacité en tenant compte du niveau de pollution des matières suivant le schéma ci dessous. Vous voyez qu’il vaut mieux privilégier le coton bio et le tencel que le coton classique et le bambou…

La marque Lily Basic

Extérieur : coton 47%, modal 47% élasthanne lycra 6%
Intérieur : coton biologique certifié GOTS 94% élasthanne lycra 6%
Fond technique : polyester 51%, viscose tencel (pulpe d’eucalyptus) 41%, polyuréthane 8%.

Les tailles vont du 12 ans au 46/48. Les culottes Lily Basic sont made in France, en Alsace. Il faut compter 42€, les culottes menstruelles les plus chère

Le modèle Lunea rempli ses promesses de contenir l’équivalent de 3 à 4 tampons d’après les tests réalisés par le Huffingtonpost. Selon ce journal, cette marque serait l’une des meilleures sur le marché pour les flux importants. Une efficacité confirmée par les autres retours clients glanés par ailleurs. En plus d’être irréprochables sur la composition…

Les culottes menstruelles Elia Lingerie

Les culottes sont conçues en coton bio Oekotex standard 100 certifié GOTS (97% coton bio et 3% élasthanne) en contact avec la peau, de la fibre d’eucalyptus Tencel pour la zone absorbante, une couche en PUL pour le coté imperméable et une nouvelle couche en coton bio. Elles vont de la taille XS à XXL.

Elles sont à 100% fabriquées en France, sont confortables et féminines. Il a été relevé que l’absence de couture apparente est un atout de la marque. La culotte reste donc très discrète sous les vêtements.

Pour les flux moyens, la culotte semble tenir sa promesse en absorbant l’équivalence de deux tampons avant de commencer à fuiter. Le shorty Armande devrait donc être tout aussi performant pour les flux abondants. D’autres retours soulignent l’absence de fuite et confirment l’efficacité de la marque.

Nous avons ici un produit techniquement très exigeant, pour un prix de 38€.

Les protections et culottes de règles de chez Plim

Ces culottes sont en coton bio certifié GOTS. Elles bénéficient d’une eco-technologie exclusive AIRaO ® avec un noyau intérieur spécialement tissé pour une absorption maximale. Elle est 100% Made in France sur toute la filière de production.

Pour le prix, il faut compter 42€. Le gros atout de la marque est d’avoir un panel de tailles large, du 32 au 52, avec trois niveau d’absorption. La faiblesse de la marque serait du côté esthétique, les culottes restant très basiques. Les retours en terme de confort et d’efficacité sont bons.

Le charme des Petites culottées

La fabrication des culottes est 100 % française avec du coton bio et de la dentelle de Calais. Les tailles vont du 12 ans à la taille 48. Il faut compter au moins 48€. Ce sont les culottes menstruelles les plus haut de gamme.

La zone de protection et d’absorption monte très haut sur le devant et sur le derrière.

La marque utilise le Tencel pour la partie absorbante ce qui est un très bon point. J’ai relevé néanmoins un retour cliente qui évoquait une petite fuite. Attention donc en cas de flux abondants.

La jolie lingerie de Pourprées

Les fondatrices ont choisi de beaux cotons BIO, certifiés GOTS et Standard 100 by OEKO-TEX®. La fabrication est entièrement française. A noter que les emballages sont entièrement recyclés et recyclables.

En plus d’être efficace, c’est l’une des marques de culottes menstruelles qui présente le plus d’exigence esthétique. Et un gros atout au niveau des tailles puisque leurs culottes menstruelles vont jusqu’à la taille 58. Il faut compter 34€.

De la dentelle, une jolie coupe… C’est appréciable d’avoir de beaux sous-vêtements même pendant ses règles.

D’après les retours, l’efficacité semble être démontrée sur une journée de 9 heures le matin à 20 heures le soir sans fuite ni tâche.

En revanche, je n’ai pas trouvé d’infos sur leur site concernant la composition de la zone d’absorption : eucalytus ou bambou ? Cela fait une grande différence sur le plan écologique.

——-
Il y a d’autres marques de culottes menstruelles comme Moodz, Fempo, Rejeanne… qui sont assez qualitatives en terme d’efficacité et dont on entend beaucoup parlé. Néanmoins, je ne les ai pas intégré dans le top car elles ne se situent pas dans une démarche aussi pointilleuse sur le plan éco-responsable.
Et toi, as-tu déjà testé les culottes menstruelles ? En as-tu été satisfaite ?

4.5 2 votes
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Clarisse
Clarisse
17 jours il y a

J’ai testé Pourprées, génial pour le quotidien quand on a un flux moyen ! y compris pendant le footing 🙂
Merci Loren pour l’article qui m’a fait découvrir l’existence des culottes menstruelles et passer le pas de ne plus utiliser de serviettes 😉

Loren

Publié par Loren

5 astuces pour un soin des ongles au naturel

serum personnalisé beauté

Clean Beauty : mon avis sur les sérums personnalisés IRÈN Skin