Shampoing solide : comment l’adopter dans une routine cheveux zéro déchet

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on linkedin

Le shampoing solide n’est pas réellement une innovation dans son format. En effet, jusqu’à la naissance du shampoing liquide dans les années 30, nos anciens se lavaient les cheveux avec le même savon que pour le corps. Un pain solide donc.
En revanche, ce n’était pas l’idéal côté soin. En effet, un savon pour le corps n’est pas adapté aux besoins des cheveux. Le pH du cheveu est nettement plus bas que celui des savons courants. Sur la durée, il en résulte une sècheresse de la fibre capillaire car les cheveux n’ont pas la capacité de rééquilibrer leur pH par eux-mêmes, contrairement à la peau. J’ai déjà écrit précédemment sur pourquoi il vaut mieux arrêter de se laver avec du gel douche et comment choisir un bon savon pour le corps.
D’où l’importance de bien choisir son shampoing solide pour pouvoir l’adopter durablement dans une routine cheveux zéro déchet.

Pourquoi adopter un shampoing solide plutôt qu’un shampoing conventionnel

Les avantages écologiques

Tout d’abord, parlons du packaging. Le format bouteille ou tube en plastique est une source de pollution assez pharamineuse.
Il faut savoir que 174 millions de bouteilles de shampoing en plastique sont jetées, chaque année, en France. Et sachant que seulement 22% de nos déchets plastiques sont recyclés, il y a forcément de quoi s’inquiéter.
Le format du shampoing solide a l’avantage de limiter l’emballage au strict minimum. En l’absence de liquide, il peut se présenter comme un savon.
Il est intéressant de noter également que le shampoing solide nécessite moins d’eau pour sa fabrication. Par ailleurs, il pourrait permettre 2 fois plus de shampoings qu’une seule bouteille. 1 seul pain éviterait donc 2 déchets plastiques !
Enfin, à partir du moment où il y a de l’eau (produit liquide), il faut des conservateurs chimiques (entre autres produits de synthèse) aux effets secondaires souvent dévastateurs…
En résumé, les shampoings du commerce sont néfastes car ils sont liquides !
Tu l’auras compris, un shampoing solide vegan, c’est forcément le pilier d’une routine cheveux zéro déchet…
shampoing solide zero déchet

L’avantage pratique

Bien sûr, d’un point de vue fonctionnel, c’est génial d’avoir un produit qui prend très peu de place dans la douche. Si tu rêves d’une salle de bain minimaliste super clean, il est incontournable.
De la même façon, il est plus facilement transportable. Pour voyager, il est idéal car il est beaucoup plus léger et prend moins de place qu’un shampoing classique.

Comment bien choisir son shampoing solide

Il convient de toujours vérifier sa composition. Solide ne veut pas forcément dire « clean »… Attention aux raccourcis trompeurs du type : zéro déchet = bio = naturel. Le zéro déchet n’est pas toujours bio et le bio n’est pas toujours 100% naturel.
Il faut choisir un shampoing 100% d’origine naturelle. On s’assure qu’il n’y ait pas de :

  • sulfates,
  • silicones,
  • SCI (sodium cocoyl isethionate)
  • huile de palme
  • paraben
  • parfum de synthèse (mais il doit tout de même dégager un léger parfum agréable pour le confort)
  • colorants artificiels.

Mais il peut contenir des agents lavants doux comme le sodium cocoyl glutamate.
Un shampoing solide doit aussi mousser, nourrir et démêler les cheveux. Si c’est pour se retrouver la tête pleine de noeuds en sortant de la douche, on aura forcément du mal à l’adopter dans notre routine…
Il doit avoir un pH compris entre 5 et 6 afin de respecter le pH naturel des cheveux.
Enfin, il doit être réalisé de façon artisanale et limiter les déchets jusqu’à son emballage. Chez Les Savons de Joya par exemple, les emballages compostables et recyclables sont privilégiés pour conditionner les produits. Le petit papier transparent, qui enveloppe les shampoings et après-shampoings, est labellisé bio et entièrement biodégradable.

Les avantages en terme de soin

Le shampoing solide, réalisé dans les règles de l’art de la beauté au naturel, sera beaucoup plus doux pour le cuir chevelu et les cheveux.
Lorsqu’on a la peau sensible, qu’on est sujet aux allergies ou qu’on a des cheveux très fragiles, il est LA solution à privilégier avant toute autre alternative.
Qui dit moins d’agression pour les cheveux, dit cheveux plus beaux et plus forts dans la durée.
Et si tu es une fan de DIY et que tu aimes réaliser tes propres cosmétiques, je te conseille ce livre qui te permettra de trouver les bonnes recettes de shampoings :
« Cosmétiques solides » par Emma Saint André.

Les objections que l’on entend au sujet de ce produit zéro déchet

Voilà les freins qui reviennent régulièrement au sujet de ce type de shampoing :

  • Il donne les cheveux poisseux
  • Il emmêle les cheveux
  • Il ne mousse pas
  • Il est trop difficile à appliquer sur l’ensemble de la chevelure.

Il est vrai que pendant longtemps, l’offre était assez limitée et tous ne donnaient pas entière satisfaction.
Cependant, il faut aussi savoir que beaucoup de personnes abandonnent l’usage de ce shampoing à la suite des premières utilisations.
Or le cheveu doit s’habituer aux nouvelles formulations (plus naturelles) et il y a donc une période de transition à passer. Mais celle-ci ne dure pas si l’on a pris soin et le temps de bien choisir son shampoing en amont.
shampoing solide minimalisme

Comment bien utiliser et faire durer son shampoing solide

Avoir le bon mode d’emploi pour éviter les difficultés

Avant ton shampoing je te conseille de bien démêler tes cheveux avec une brosse en bois.
Pour la suite :

  • Bien mouiller le pain de shampoing
  • Le frotter entre les deux mains pour générer une mousse ou crème
  • Le produit peut alors s’étaler plus facilement
  • Puis, on en ajoute au besoin en frottant le pain directement sur la racine des cheveux
  • Se concentrer sur le massage du cuir chevelu. En effet le rinçage du produit permettra de laver les pointes au passage.
  • Utiliser un après shampoing solide, de la même façon, pour faciliter le démêlage.

Conseils pour conserver au mieux son shampoing solide

Après chaque utilisation, il est important de bien laisser sécher le pain de shampoing à l’air libre. Il est conseillé, pour ce séchage, de le poser sur un porte savon comportant des trous afin que l’eau puisse s’évacuer.

***

Et toi, quelle est ton expérience avec le shampoing solide ? As-tu déjà adopté ou sinon pourquoi ?

Partager:

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on linkedin
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Bonjour et bienvenue ! Je te propose régulièrement des infos utiles

Reçois la newsletter dédiée aux femmes qui veulent incarner leur singularité et affirmer leur style avec conscience et éthique.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Tu pourrais aussi aimer

Autres articles

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x

Newsletter

Bienvenue ! Je te propose régulièrement des infos utiles :

Reçois la newsletter dédiée aux femmes qui veulent incarner leur singularité, et affirmer leur style avec conscience et éthique.

Jamais de messages indésirables ici !