in

Se soucier de son apparence… est-ce si superficiel ?

 

L’image de soi hérite d’une longue suspicion… L’apparence, par définition, c’est superficiel : s’occuper de son corps et de son image relève du narcissisme et s’oppose aux sphères de l’intellect. Le corps et ses apprêts sont jugés superflus. Un centre d’intérêt de bas étage… Et oui, cette approche est encore profondément encrée dans l’esprit commun, comme si notre éducation judéo-chrétienne y voyait encore la source du péché…

Aux yeux de la société, j’ai donc en quelques sorte « muté » ! Je suis  une ex-intelligente (ancienne juriste) et je me suis métamorphosée en grosse chrétine ! Oui, parce que bon… « être conseillère en image et blogueuse mode, c’est quand même très superficiel comme boulot » dixit une grande majorité de la population française ! ahahahahahaha le fait de s’intéresser aux questions de l’apparence est rapidement associé à un degré inférieur d’intelligence… Quel dommage.

Car se réconcilier avec son image et se la réapproprier pleinement, constitue une source clé du bien être intérieur et du mieux être avec les autres.

C’est à nous de changer cette culture du tabou concernant l’apparence et d’aller au delà du mythe du futile ! C’est comprendre, puis apprendre à nos enfants, que l’image de soi est toujours le reflet du « soi » profond et que s’occuper de son « mieux être » passe aussi nécessairement par une prise en compte du « mieux paraître ». 

L’apparence devrait être valorisée comme une magie qui appartient à chacun et qui fait que nous sommes tous différents et exceptionnels. Au lieu de définir l’apparence comme une sorte  » d’idéal de beauté à atteindre », nous devrions plutôt comprendre que l’apparence est simplement synonyme d’ETRE SOI. Valoriser notre apparence c’est montrer notre envergure personnelle, celle qui représente tout notre ETRE et que l’on offre à voir au monde.

Vous êtes une pièce unique… l’original ! Il n’y en a pas deux comme vous 🙂 A ce titre, vous êtes une reine et vous méritez de prendre soin de votre apparence pour incarner extérieurement la femme qui est à l’intérieur…

En bref, se soucier d’avoir une belle image de soi, ce n’est pas réservé à la Reine d’Angleterre !

mon apparence, mon langage

D’ailleurs, je vous parle de la reine d’Angleterre car elle est une illustration inspirante de ce que l’apparence est importante pour exprimer qui l’on est. Celle qu’on appelle la « Rainbow Queen », use effectivement de toutes les couleurs de l’arc en ciel pour exprimer son pouvoir, son audace et marquer les esprits. Elle dit très justement : « Si je portais du beige, personne ne saurait qui je suis ». Elle a su apprivoiser les chapeaux haut de forme pour prendre de la hauteur et déjouer son mètre 60. Elle a su se créer un uniforme identifiable, une véritable emprunte visuelle qui en dit long sur qui elle est et sur ce qu’elle cherche à véhiculer auprès des anglais. Son style est un outil, un repère, une source d’énergie pour ce petit bout de femme qui tient encore le cap du haut de ses 90 ans. 

l'apparence c'est exprimer qui l'on est

La Reine Elisabeth nous donne un bel exemple de l’anti-superficialité de l’apparence ! Elle nous montre bien que la question n’est pas d’être belle… et qu’il n’y a pas d’âge pour se soucier de son image ! Mais elle a façonné son apparence parce qu’il était important pour elle de véhiculer son positionnement (son rôle et ses valeurs) aux yeux du monde.

En fait, il est bien plus facile de dire que « l’apparence, c’est superficiel ». Et oui, cela nous fait une bonne excuse pour enfiler n’importe quoi sans réfléchir…

D’ailleurs les gens qui tiennent ce discours, n’ont-ils pas justement baissé les bras concernant leur propre image… ?

Qu’en pensez vous ?

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
12 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Sandrine
Sandrine
3 années il y a

Hello. Tombée par hasard sur le blog j’en deviens fan, et me redécouvre une envie d’escarpins, de jupe, et de jolies choses…merci et bon courage pour la suite.

Josline
Josline
4 années il y a

Merci beaucoup… Loren, je n’ ai pas attendu ta permission, je crois que j’ ai déjà dévoré la quasi totalité des articles du blog mais je les reprendrai un par un car pour l’ instant, j’ ai lu en diagonale…
J’ ai toujours été très soucieuse de mon apparence. Je crois que je n’ irais même pas chercher le courrier si je n’ étais pas habillée, coiffée, maquillée.. D’ abord l’opinion des autres m’ importe beaucoup. Il est déjà arrivé que des amies de mes petites filles me prennent pour leur mère. Je prends soin de moi également pour me faire plaisir.
J’ ai adoré le concept de la location de vêtements, c’ est une idée sensationnelle, je me suis peut être trompée mais il me semblait que le site n’ était pas encore opérationnel et puis bien sûr, ça s’ arrête au 44, mais j’ aime beaucoup le principe
Je pense que ce blog va m’ être très utile car mon gros défaut, surtout depuis le décès de mon mari, est d’ être devenue une acheteuse compulsive, enfin encore plus qu’ avant. Un coup de blues et hop c’ est parti, j’ achète un peu tout et n’ importe quoi, la plupart du temps, des vêtements qui ne me vont pas et que je ne porte pas. Je veux absolument inverser cette tendance et acheter beaucoup moins mais des belles pièces, bien coupées et dans de belles matières.
En tous cas, merci de ta réponse, ça m’ a fait très plaisir de te lire.
Bonne soirée

Josline
Josline
4 années il y a

Je suis tombée par hasard sur ce blog et je crois que j’ ai bien fait de tomber dessus.
J’ ai maintenant 66 ans et je suis et serai toujours fascinée par le monde de la mode et de l’élégance. Toutefois, je me trouve confrontée à un problème de taille (c’ est le cas de le dire). J’ ai perdu mon mari il y aura 2 ans dans quelques jours. Depuis cette date, j’ ai grossi de 25kg alors que je ne mange presque pas. Je fais maintenant une taille 50 pour les hauts et 48 pour les bas. J ai une ossature fine , pas beaucoup de fesses ni de hanches mais beaucoup de poitrine.
J’ ai tout essayé : régimes, je ne vous pas quoi supprimer sinon il ne restera rien. J’ ai vu une psychologue pendant 1 an, ça ne m’ a pas du tout aidée. J’ ai vu une diététicienne qui m’établi un régime personnalisé que je n’ arrive pas à suivre car au bout de 2 bouchées, je ne peux plus rien avaler. Avec mon médecin, le grand mot est tout de suite lâché : le stress!!! OK, mais ça ne résout pas mon problème.
Moi qui adorais m’ habiller, maintenant je laisse tomber quand je vois comment les vêtements tombent sur moi. Bien sûr, je trouve des vêtements, depuis quelques années la mode a quand même évolué au niveau des grandes tailles, mais quand je vois le rendu sur moi, ça me désole…
Mon mari détesterait me voir comme ça et moi aussi, je déteste.. Pendant un temps, je me suis vengée sur les chaussures, mais je ne sais plus où les ranger.
Pardonnez ce long discours mais ça m’ a fait du bien de m’ exprimer.
Bonne journée à toutes

Géraldine
Géraldine
4 années il y a

c’est aussi se faire plaisir ! Tu communiques sur le sujet avec beaucoup de fun ! ça fait du bien !

Marianne
Marianne
4 années il y a

j’aime beaucoup cet article ma Laulette!!

katou36
4 années il y a

se soucier de son apparence et jouer le jeu d’une société basée sur ça. Mais c’est aussi apprendre à se connaitre à travers le vêtement. Sa voir si on a une vie bohème ou plutôt rock.
bises
http://lhistoiredelamode.blogspot.fr

Loren

Publié par Loren

Comment bien s'habiller : quelles boots pour aller avec tout ?

Choisir et bien porter ses bijoux fantaisie : 6 détails à considérer