in

Quelle matière textile privilégier pour un dressing éco-responsable ?

Nous n’avons jamais appris à nous questionner sur la matière textile de nos vêtements.

Depuis 50 ans, avec notre éducation à la fast fashion, nous nous sommes rarement posé la question de la composition des matières que l’on porte. Ces dernières années, les choses changent. Les consommateurs commencent à prendre conscience des dessous peu reluisants de la mode à bas prix.

On s’interroge donc désormais sur la façon dont sont fabriqués nos habits et par qui, leur provenance mais aussi leur composition. Et c’est justement ce que nous demandons aux marques cette semaine dans le cadre de la Fashion Revolution Week.

Nous savons désormais que les tissus peuvent contenir des substances toxiques pour l’être humain et pour la nature. Cette toxicité peut se retrouver tout au long du circuit de vie du vêtement. C’est à chaque étape que la matière textile pose problème aujourd’hui : de la culture (coton par exemple) ou fabrication de la matière 1ère, à sa transformation en fibre, jusqu’à son traitement (colorants, apprêts…), son entretien en machine à laver, puis sa fin de parcours dans une déchèterie en Afrique…

Une question majeure se pose aujourd’hui dans le domaine de la slow fashion, c’est quelle matière textile utiliser pour limiter un maximum toutes ces toxicités. Quels tissus privilégier pour limiter notre impact social et environnemental.

Pour tenter de répondre à cette question, je suis allée interroger la co-fondatrice de l’e-shop de mode éco-responsable Fairytale.eco, Claire Lemarchand . En effet, sachant que la sélection des produits sur ce genre de plateforme doit être passée au crible, j’ai pensé qu’elle pourrait sûrement  nous éclairer de façon précise sur comment choisir les bonnes matières textiles lors de prochains achats.

L : Quelles sont vos exigences, au niveau des matières textiles, pour valider l’entrée d’une marque dans votre catalogue ? 

C : Tout d’abord, la marque doit être transparente avec nous en nous donnant la composition exacte de ses produits et doit pouvoir nous fournir les certifications si ses produits sont labellisés (ex : coton bio certifié GOTS, produits recyclés certifiés GRS).

 

Nous avons une liste de matières non éco-responsables à bannir sur notre E-shop éco-responsable. Ces matières déconseillées, car très polluantes pour la planète, sont les suivantes :

  • élasthanne, polyester, polyamide, nylon, acrylique (fibres issues du pétrole = plastique)
  • viscose, acétate (fibres artificielles transformées chimiquement par des solvants très toxiques).

Dans le cas de certains vêtements tels que les sous-vêtements ou les vêtements de sport qui ont besoin d’un peu d’élasticité, nous acceptons ces matières tant que cela reste un pourcentage très faible dans la composition du vêtement (ex : culotte 98% coton bio et 2% élasthanne, tenue de yoga, 95% tencel et 5% polyamide). En effet, il est encore techniquement très difficile de réaliser ce type de vêtement sans cela.

A chaque fois que nous rentrons en contact avec une marque, nous vérifions :

  • sa transparence, son engagement,
  • sa production éthique (ateliers : conditions de travail, salaires, lieu) sur laquelle nous ne faisons aucun compromis,
  • l’utilisation de matières éco-responsables.

Il est très difficile d’avoir un cahier des charges précis de la mode éthique et éco-responsable car on se rend compte qu’aucune marque n’est parfaite, que l’on peut toujours s’améliorer.

Ainsi, certaines marques auront des emballages recyclés recyclables, une production éthique et européenne favorisant un circuit court avec un vêtement contenant « seulement » 92% de matières éco-responsables.

Alors qu’une autre marque proposera un vêtement 100% en coton bio certifié, fabriqué plus loin en Asie (dans une usine certifiée bien sûr).

Chaque client(e) a aussi ses propres critères. Sur fairytale.eco, nous sélectionnons des marques éthiques, transparentes avec un réel engagement éco-responsable. Nous mettons en place des filtres de recherche (made in Europe, lin, chanvre, coton bio, vegan) afin que chacun.e puisse trouver le vêtement éco-responsable de son choix selon ses propres priorités.

Quel type de matière textile faudrait-il privilégier selon toi ?

Il n’est pas évident d’apporter une réponse ferme, comme je l’expliquais juste avant, car chacun à ses propres exigences d’éco-responsabilité.

Par exemple, le fait d’utiliser des fins de rouleaux de tissus appelés « Dead stock » délaissés par des grandes maison de couture. Cela évite la création de matière première, limite une consommation en eau et en énergie. Cela peut favoriser le circuit court, voir même le made in France. Mais ces rouleaux peuvent être en fibres synthétiques. On sait que celles-ci polluent nos eaux en libérant des microparticules de plastique lors du lavage des vêtements. Et certains diront que cela encourage les grandes enseignes à continuer la surproduction puisqu’elles savent que le surplus peut finir en upcycling…

Autre exemple : certains préfèrent le made in France avec des vêtements en coton bio certifié (économie locale + coton cultivé avec moins de pesticides et moins d’eau). Mais d’autres diront que le coton bio ne se fabrique qu’en Asie et que donc importer cette matière première à un impact sur notre emprunte carbone…

Et oui, c’est complexe !

Le must du must selon moi, serait donc des matières naturelles, peu consommatrices en eau, sans pesticide et fabriquées en Europe. Le lin ou le chanvre avec une production made in Europe ou même made in France ! Mais cela à un coût et tout le monde n’est pas prêt aujourd’hui à payer 70 euros pour un t-shirt en lin. Ce sont néanmoins des filières historiques (quasi disparues) qui sont en train de renaître en France donc il faut espérer leur bon re-développement !

lin chanvre matière textile naturelle

Quelles sont tes recommandations pour les synthétiques recyclés ?  Faut-il les éviter et les limiter à certaines catégories de produits uniquement ?

Il faut savoir que lorsqu’on lave des vêtements recyclés à partir de fibres synthétiques, il y a le même souci que pour les fibres initiales. De fines particules de plastique se détachent et polluent nos eaux, nos océans. (image : maisonbrunon.fr)

matière textile microfibres pollution

Il est donc important de laver ces vêtements le moins possible et d’utiliser un sac de lavage Guppyfriend qui retient 86% de ces fibres et empêche donc la contamination des eaux.

Un produit en fibre recyclée a au moins l’avantage d’encourager une économie circulaire et de favoriser le zéro déchet.

J’aurais tendance à conseiller ces synthétiques recyclés pour les vêtements où on a du mal à trouver des alternatives plus durables (collants, maillots de bain ou vêtements techniques de sport).

Le vêtement 100% écologique peut-il exister ? N’est-ce pas une utopie ? 

Le vêtement le plus écologique est celui qu’on n’achète pas. Il faut bien garder en tête que malgré tous les efforts effectués par les marques, la création d’un vêtement laissera forcément une emprunte carbone.

Le secret d’une mode éco-responsable : des produits éco-responsables, durables et de qualité que l’on peut assortir facilement avec sa garde-robe et dont on ne se lassera pas pour les prochaines années.

Parlons du coton conventionnel et du coton bio : quelles sont tes conseils sur cette matière textile ? Et quelles sont les difficultés liées à la question des labels et certifications ?

Nous excluons d’office le coton conventionnel, matière textile naturelle végétale certes, mais très gourmande en eau (10 000 litres d’eau pour 1 kilo de coton). De plus, sa culture nécessite l’utilisation de nombreux engrais et pesticides. Quand on sait que les champs de coton occupent 3% de tous les espaces cultivés mais qu’ils utilisent 25% des insecticides consommés dans le monde… Cela fait réfléchir et nous pousse forcément à nous tourner vers le coton biologique ou autre matière éco-responsable.

Chez Fairytale.eco nous conseillons et proposons donc des produits en coton bio certifié. Sur chaque page produit, on présente la composition de celui-ci (par exemple : 98% coton bio certifié GOTS ; 2% élasthanne) puis, une définition des matières premières et des labels et certifications se rapportant aux produits.

coton bio GOTS

Il faut savoir que pour obtenir une certification coton bio telle que GOTS ou Fairtrade, cela a un coût. Ainsi, certaines marques fabriquent leurs produits en coton bio certifié mais ne peuvent pas le mettre en avant sur leur site car elles n’ont pas payé la certification, cela n’enlève rien à la qualité du tissu.

Chez Fairytale.eco, nous avons choisi de sélectionner uniquement des produits certifiés car ces labels nous permettent de nous engager personnellement vis-à-vis de vous et d’être certains à 300% des vêtements éco-responsables et éthiques que l’on vous propose.

Nous tenons tout de même à soutenir les marques qui proposent une mode éthique et éco-responsable. Ainsi, si une marque à par exemple 50% de produits en coton bio certifié et 50% en coton bio non certifié. Nous la soutenons en lui offrant de la visibilité et en proposant sur notre site ses produits certifiés. Cela permet à la marque de se faire connaitre d’avantage et de l’inciter à demander une certification pour ses prochaines collections. 

En ce qui concerne les nouvelles formes de viscose, il y a beaucoup de confusions entre les termes utilisés : Tencel, Modal, Refibra, Lyocell, viscose Ecovéro…  Quelle est la matière textile recommandée dans tout ça ?

Tout d’abord, beaucoup de personnes l’ignorent, le Tencel et Lyocell sont en fait la même matière textile responsable. Le Tencel est une marque déposée du procédé Lyocell. Il est produit à partir d’un solvant non-toxique et de pulpe de bois. La marque Tencel est détenue par une entreprise autrichienne : Lenzig AG depuis 1992.

Lenzing est une société autrichienne qui produit des matières éco-innovantes tout en préservant notre planète.

Cette entreprise a un processus de fabrication très contrôlée et éco-responsable.

Elle a des processus de fabrication neutre en CO2, une faible consommation en énergie et en eau (10 à 20 fois moins que le coton). Son principal atout est qu’elle extrait ses fibres à partir d’arbres provenant de forêts gérées durablement situées en Autriche ou dans des pays européens voisins.

L’entreprise est extrêmement transparente sur ses processus de production.

C’est pourquoi dans le milieu de la mode éco-responsable, avoir l’appellation Lenzing sur ses vêtements en Tencel Lyocell, Modal, Ecovero garantie une production écologique. C’est la certification d’avoir une matière durable et éco-responsable.

Attention, cela ne veut pas dire que votre vêtement en Lyocell est forcément mal produit s’il ne provient pas de la société Lenzing, mais c’est vrai que cela est beaucoup plus difficile à tracer…

Chez Fairytale.eco, dans un souci de transparence avec vous, tous les vêtements à partir de ces matières éco-innovantes proviennent de chez Lenzing. Nous vous le détaillons dans notre page description produit et sur notre page label.

Que penses-tu de la matière textile réalisée à base de bouteilles en plastique recyclées ?

Un bel exemple de matière textile réalisée à base de bouteilles en plastique recyclées : Le PET recyclé ! Il est obtenu en recyclant des matériaux plastiques telles que des bouteilles en plastiques et en les transformant par la suite en fils puis tissus. Selon moi, cette technique favorise le zéro déchet et encourage l’économie circulaire. J’aime beaucoup cette nouvelle matière éco-responsable qui donne naissance par exemple à des doudounes ou des pulls.

Mais attention au rejet des micro-plastiques, lors du lavage, comme indiqué plus haut.

As-tu découvert de nouvelles matières éco-responsables depuis que tu as lancé cette plateforme ? Et si oui lesquelles ?

Oh oui ! Lorsque j’ai commencé à travailler sur Fairytale.eco, je connaissais les principales matières éco-responsables comme le lin, le chanvre, le coton bio, le Tencel, l’Ecovero, le Modal…

En prenant contact avec pleins de créateurs, on se rend compte que les marques ne cessent d’innover sur le secteur de la mode éthique en créant de nouvelles matières premières éco-responsables !

Mes 3 dernières découvertes :

Le bloom foam : c’est une matière généralement utilisée pour les semelles de chaussures. Le bloom foam est fabriqué à partir de poudre d’algues et de EVA (Ethylene Vinyl Acetate). Il est considéré écologique car il permet de réduire l’utilisation de matière synthétique pour la fabrication de semelles.

La fibre de ricin : Elle est obtenue par la transformation de la graine de ricin, arbuste d’origine tropicale. Environ 45% du poids d’une graine devient de l’huile après extraction. Les 55% restants servent à la fertilisation des sols. C’est cette huile qui permettra la création de la fibre de ricin. C’est une ressource renouvelable et écologique, obtenue sans OGM, et très peu consommatrice en eau.

Le cupro : c’est une matière textile eco-friendly assez peu connue dans le monde de la mode mais qui présente pourtant de nombreux avantages. Il provient de la plante naturelle du coton. On utilise les déchets du coton pour fabriquer cette matière à l’aide d’un traitement chimique réalisé en circuit fermé. Ainsi, on utilise une matière première qui était destinée à être jetée. On réutilise aussi l’eau et le cuprammonium jusqu’à qu’il n’y en ait plus du tout. Rien n’est jeté et la fibre ainsi obtenue est entièrement biodégradable. Le cupro est une matière écologique très douce et qui absorbe et évacue très rapidement l’humidité.

***

♥ Et toi, es-tu désormais plus attentive à la matière textile que tu choisis et à la composition de tes vêtements ? 

 

 

 

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Loren

Publié par Loren

friperie en ligne meilleurs sites

Friperie en ligne : les meilleurs sites pour chiner des beautés

recyclage vetements mode

Upcycling : la tendance vertueuse et stylée des modèles uniques