in

La cure de sébum : lubie trendy ou astuce efficace ?

La cure de sébum a le vent en poupe ! « Les cheveux gras c’est extra », revendique le monde de la beauté au naturel. Que faut-il en penser ?

Sécrété par les glandes sébacées, le sébum protège le cuir chevelu et les cheveux des agressions extérieures. Il nourrit les cheveux et permet de maintenir son hydratation interne. Il crée une barrière naturelle qui enrobe les écailles des cheveux et empêche l’eau de s’évaporer et les cheveux de se déshydrater. La nature est si bien faite ! Selon les spécialistes, un cheveu sec signalerait par conséquent un manque de sébum.

Le sébum, ce serait alors cette fameuse substance grasse qu’on s’acharne à « décaper » alors qu’elle nous veut du bien !

L’essentiel de ce qu’il faut savoir sur ce soin capillaire de l’extrême

La cure de sébum est bénéfique pour tout type de cheveux, elle ne peut en aucun cas avoir de conséquence négative (si ce n’est l’aspect esthétique et l’odeur ahaha). Elle va même aider à réduire les problèmes du cuir chevelu (pellicules, démangeaisons, perte de cheveux…).

Quel est le processus pour réussir sa cure de sébum ?

Il faut d’abord choisir la période idéale pour la réaliser. Pendant quelques semaines, vous ne serez peut être pas au top du glamour capillaire… Donc mieux vaut prévenir que guérir en planifiant un calendrier stratégique en dehors de vos enjeux professionnels et sentimentaux.

Une fois que cela est défini, on fait son dernier shampoing et après shampoing (des produits naturels et/ou bio). Et on en reste là, il ne faut pas appliquer de produit coiffant.

A partir de là, il convient d’adopter une routine capillaire quotidienne basée sur :

  • le brossage long et délicat matin et soir : contrairement à ce qu’on pourrait penser, on ne se brosse jamais trop les cheveux. C’est par l’action du brossage que le sébum va circuler correctement des racines aux pointes. Bien évidemment, si les cheveux sont emmêlés, il est préférable de commencer par les pointes pour démêler en douceur, tout en remontant. Une fois les cheveux, sans noeuds, on peut brosser d’un trait, en partant du crâne pour dérouler sur toute la longueur. Il est bon d’utiliser une brosse naturelle avec des picots en bois ou en poils de sanglier.
  • l’aération du cuir chevelu : après le brossage, il est recommandé de faire un petit massage du cuir chevelu pour décoller le cheveu du crâne et laisser s’oxygéner la racine des cheveux.
  • attention à votre taie d’oreiller : en temps normal, il convient déjà de la changer très régulièrement mais là c’est encore plus vrai si vous ne voulez pas ramasser le sébum dans la figure. A moins de dormir avec une charlotte protectrice qui évitera de graisser votre taie trop vite.

La durée de la cure de sébum dépendra de votre seule volonté et jugement. A vous de voir si votre cheveu semble encore réclamer de l’aide ou s’il semble déjà plus beau et plus fort. A vous de voir en fonction de votre patience aussi. Mais vous obtiendrez plus de résultats en allant au delà d’une seule semaine (période encore trop brève pour que le sébum puisse s’étendre, créer sa pellicule nourrissante et pénétrer).

Pour les mauvaises odeurs, il serait conseillé de vaporiser de l’eau florale de lavande pour régler le problème. Je n’ai pas eu l’occasion de tester cette astuce… J’essaierai d’expérimenter lors d’une prochaine cure.

Quand vous décidez d’en finir, procédez à un simple shampoing naturel et faites désormais une croix sur toute pratique capillaire nuisible qui viendrait anéantir tous les efforts accomplis (fers chauffants, colorations traditionnelles et décolorations etc…).

 

Mon expérience personnelle avec la cure de sébum

Comment j’en suis venue à faire cette expérience (totalement imprévisible en ce qui me concerne) ?

Au départ,  la première semaine, j’observais que mes cheveux étaient tellement secs et que donc, je n’allais pas les laver pour les laisser respirer, se reposer. Généralement je lave mes cheveux au moins 1 fois par semaine. Ils sont très secs à cause de la décoloration bien sûr. Ils étaient vraiment secs comme la paille donc je me suis dit : allez, je ne les lave pas. Au bout d’une semaine, ils n’étaient toujours pas sales, donc je me suis dit : je vais attendre encore un peu et ne pas les laver tout de suite. J’ai alors réellement franchi le pas de la véritable cure de sébum. Sans même l’avoir réfléchi ni planifié, c’est arrivé comme ça.

Plusieurs jours sont passés et mes cheveux conservaient toujours une bonne apparence. Je me suis mise à adopter une routine de brossage : 10 minutes le matin et 10 minutes le soir. Un brossage lent et minutieux pour bien répartir le sébum des racines sur l’ensemble des cheveux dans tous les sens du crâne.

J’avais lu par le passé que notre propre sébum nourrit nos cheveux et que c’est pourquoi le brossage est hyper important. Jour après jour, j’ai effectivement pu constater que mes cheveux étaient de plus en plus brillants et gainés, plus denses, plus forts. J’ai été très très surprise de cette observation. Du coup, j’ai décidé de continuer plus longtemps cette fameuse cure de sébum…

Cela pourra vous paraître super sale et dégoûtant.  Et je peux totalement comprendre car j’avais toujours été très sceptique sur la mode du No Poo. J’avais presque tendance, je l’avoue, à me moquer des filles qui se vantaient de ne pas s’être lavé les cheveux depuis des mois voire des années… Pour moi c’était vraiment inconcevable, je trouvais ça très souillon et je ne comprenais pas toutes ces filles qui mettaient en avant ce concept.

Et là, tout à coup, WHAT THE FUCK, comment est-ce possible que ça marche ?? La surprise totale de voir mes cheveux se porter encore mieux qu’avant ! Bon, il faut dire que mes cheveux sont tellement secs que ce n’était pas trop risqué de tenter l’expérience.

Mais regardez, mes cheveux sont en super santé, ils sont plus rebondis et mon style wavy est plus facile à faire. Il me suffit de tourner les mèches en les enroulant autour de mes doigts et hop, ils tiennent tout seul ! ahaha magique ! Et aussi, mes cheveux sont beaucoup plus brillants.

En revanche, il y a un point moins sympa qui nécessite une solution : l’odeur… l’odeur du sébum, ce n’est pas très plaisant. Il faudrait que je trouve un parfum naturel pour les cheveux…

Voilà, mes cheveux se portant très bien, je me dis : pourquoi ne pas continuer tant que tout va bien ? Alors j’ai finalement tenu le challenge de tenir sur 1 mois complet de cure de sébum. C’est mon record sans lavage ni rinçage de cheveux. Au bout d’1 mois, j’ai craqué, j’avais l’impression de puer des cheveux ahahah. Le shampoing fut jouissif !

Les points positifs de cette période No Poo ont été les suivants :

  • cheveux brillants, denses et forts
  • coiffures sans aucun produit coiffant ni gel : les cheveux tiennent tout seul (vive le sébum ! ahaha)

Alors pourquoi je ne suis pas allée plus loin ?

Parce que pour moi, cela n’a pas de sens de chercher à camoufler des odeurs de cheveux… Le principal inconvénient étant l’odeur, cela met très mal à l’aise au contact des gens. Le fait de devoir trouver des parfums de cheveux pour camoufler me donne l’impression de me transformer en Louis XIV et de donner raison aux étrangers quand ils disent que les français se parfument plutôt que de prendre des douches ! ahaha.

Cela pourrait fonctionner plus longtemps mais à condition de brosser ses cheveux le plus souvent possible, tout au long de la journée. La routine du brossage matin et soir ne suffit plus sur la durée. Il faudrait toujours avoir une brosse à cheveux sous la main pour pouvoir re-disperser le sébum sur la chevelure à tout moment de la journée quand on ne se sent pas nette.

Aussi, j’avais une sensation capillaire étrange comme si mes cheveux ne m’appartenaient plus… comme si j’avais une perruque en somme. J’étais prête pour un clip de SIA ! ahaha

C’est vraiment difficile de tenir plus longtemps car ce n’est pas évident de se sentir propre et nette… Et encore, je n’avais pas d’homme durant cette période ! Je ne sais pas si j’aurais réussi à tenir aussi longtemps sans shampoing si j’avais partagé mon lit avec quelqu’un… Quand on dort, les têtes sont proches, j’aurais été très mal à l’aise de sentir des cheveux !

Il y a une question qui me turlupine. Je me dis que les filles qui font le No Poo pendant 6 mois, 1 an ou plusieurs années, doivent forcément au moins se rincer les cheveux ponctuellement. Vu mon test sans aucun passage sous l’eau, il me semble vraiment impossible de tenir comme cela sur la durée à moins d’effectuer un rinçage de temps en temps.
Je serais vraiment curieuse de savoir si c’est le cas ou pas pour celles qui y arrivent.

♣ Avez vous déjà essayé la cure de sébum ? Combien de temps avez vous tenu sans shampoing ?

 

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Loren

Publié par Loren

made in france

Les boudeuses : la bonne adresse mode & beauté made in France

purifier eau

Purifier l’eau du robinet : 2 solutions naturelles tops !