in ,

Le bonheur commence et la beauté se voit quand on a le courage d’être soi

rsz_201h

Je vais vous raconter une petite histoire qui résonne fortement avec la mienne… Et qui fera sans doute écho à la vôtre dans un domaine ou un autre de votre vie… C’est la raison pour laquelle je vous la partage.

Il y a quelques temps je suis allée dîner dans le cadre d’un réseau de coachs en développement personnel.

Parmi les invités, un jeune homme très souriant est venu parler de son parcours atypique. Après avoir travaillé 11 ans dans la finance et gagné beaucoup d’argent, il a eu le courage de tout quitter pour devenir comédien.

Il a réussit à supporter le masque pendant toutes ces années mais derrière ce déguisement se trouvait un homme aux antipodes de ce que son job lui demandait d’être.

Un jour le poids de ce mensonge à lui même est devenu trop lourd… Il a senti que sa santé mentale ne tiendrait pas plus longtemps et qu’il se devait d’assumer qui il était vraiment, d’écouter enfin ses aspirations profondes et de VIVRE SA VRAIE VIE.

Il a pu s’en rendre compte au bon moment : il a entendu et écouté ses alertes internes avant de voir arriver le burn out.

Or cette PRISE DE CONSCIENCE n’est pas évidente pour tout le monde. Cette compréhension de soi est même très difficile à réaliser lorsqu’on a la tête dans le guidon et qu’on a travaillé très dur pour être là où on en est….

C’est pourquoi dans la majorité des cas, c’est un violent déclencheur (maladie, accident, perte d’un proche, licenciement, divorce…) qui nous ramène en pleine face tout ce que notre raison s’attachait à occulter pendant que notre physique et notre santé mentale se dégradait en sourdine.

Ce fut mon cas… C’est pour cela que je me permets de vous en parler. Je connais bien le sujet car c’est le noyau dur de mon histoire.

Il m’a fallu un électro-choc pour :

→ prendre conscience des raisons qui m’avaient amenées à me retrouver derrière un bureau à faire… du DROIT ! Non, vous n’hallucinez pas… Et oui… oui, vous avez bien lu 😉

rsz_212h

→ comprendre que faire du droit ce n’était pas « mon vrai moi »

→ que je m’étais perdue et que si je persistais dans cette voie, j’allais finir très très mal…

rsz_174h

Et oui, la conseillère en image et blogueuse heureuse que je suis aujourd’hui a été « Responsable juridique » quelques temps et loin d’être pleinement épanouie sous cette étiquette…

J’aurai l’occasion de vous en raconter un peu plus sur mon histoire… (restez connectée pour ne pas manquez ça! ;)) mais ce que je tiens à vous dire, pour l’avoir vécu, c’est que votre RENAISSANCE est TOUJOURS POSSIBLE !

Quelque soit votre âge, votre contexte et votre propre histoire, le principe fonctionne et il est universel : avoir le courage d’être soi, c’est renaître, plus belle et plus heureuse !

Cet accouchement ne se fait pas sans douleur mais il laisse place à votre bonheur et à votre vraie beauté, en donnant entièrement VIE à votre ETRE. Parce que c’est à ce moment là que votre être peut enfin respirer pleinement, vibrer et rayonner de l’intérieur vers l’extérieur.

Alors voici mon plus précieux conseil en une phrase : n’attendez pas l’électro-choc ou le burn out pour prendre enfin la décision d’OSER ETRE VOUS MEME !

Pour finir, voici l’une de mes citations fétiches à ce propos :

« Les deux jours les plus importants de ta vie sont celui où tu es né et celui où tu comprends pourquoi » (Mark Twain).

♣ Est-ce que ce que j’évoque dans cet article vous parle ? Cela me ferait très plaisir d’avoir votre sentiment sur le sujet, n’hésitez pas à partager vos retours d’expérience dans les commentaires.

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
8 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Jocelyne
Jocelyne
3 années il y a

Bravo pour ton article!
Quand j’avais 15 ans, mes parents ont décidé que je deviendrais institutrice. J’ai donc passé le concours d’entrée à l’école normale et j’ai fait toute ma carrière dans ce métier. Il faut dire qu’à cette époque, on restait souvent dans la même profession jusqu’à la retraite. J’ai très vite compris que je n’étais pas faite pour ce métier mais j’ai persisté, cela m’a même coûté très cher, mais pas une seule fois il ne m’est venu à l’idée de changer de profession. Pour faire quoi d’ailleurs? Après 12 ans de retraite, je n’en sais toujours rien!!!! Actuellement j’ai l’impression de végéter. Je vis aujourd’hui comme hier et comme demain un jour après l’autre. Je peux donc dire qu’à 67 ans, je ne sais toujours pas qui je suis et si on me demande d’ être moi et bien je ne sais pas quoi répondre. J’ai conscience d’être passée à côté de ma vie mais qu’est ce que j’ai loupé, je n’en sais toujours rien. Je n’ai pas d’ambition, rien qui me tenterait, enfin’ bref, le constat est plutôt pessimiste et je pense que rien ne changera plus maintenant. C’est comme ça!
Bisous.

sam
sam
4 années il y a

Une chose à dire..BRAVO!
Je suis en plein dans cette dynamique. ..cela n’est pas facile tous les jours. …mais je suis heureuse d’être pleinement moi!
Merci pour ce blog ♡♥

Marie-Laure
Marie-Laure
4 années il y a

je trouve très aussi très génial d’assumer ce qu’on est réellement et ne pas uniquement travailler que pour de l’argent, car si nous sommes à la place qui nous sied, nous allons rayonner et l’argent suivra par la suite.

Béatrice
Béatrice
5 années il y a

je n’ai pas pour habitude de faire des commentaires sur les blogs mais le sujet traité m’a interpellée…. je vais depuis peu sur ton blog et les sujets traités et l’état d’esprit avec lequel ils sont abordés ont confirmé ce que j’avais pressenti : une remise en question sur soi, les valeurs essentielles et le sens de la vie après une rupture quel qu’elle soit. Cela s’effectue toujours dans la souffrance mais c’est une réelle opportunité qui nous permet de reconsidérer ses choix de vie pour ne plus être « à côté de soi ». Une merveilleuse possibilité d’aller vers ce qui nous correspond, encore faut il voir cet épreuve sous le bon angle non comme un échec mais comme une seconde chance, à nous la possibilité de faire le bon choix et en toute liberté cette fois ci! Il n’y a pas plus belle aventure…et oh! combien enrichissante.
Merci pour ce partage qui ne va pas toujours forcément de soi surtout à notre époque où il est de bon ton d’être dans la norme et les diktats plutôt que de s’ouvrir à l’inédit, aux autres dans leur différences et particularités qui nous rendent bien plus créatif et ouvert d’esprit. Désolée j’ai été un peu longue…. merci et bonne route

Loren

Publié par Loren

Comment choisir son maillot de bain selon sa morphologie ?

Bien associer les couleurs : la technique du camaïeu