in

Comment s’habiller éthique sans sacrifier son style ?

 

S’habiller éthique, ce n’est pas simplement une lubie du moment, il y a là un véritable enjeu de société. On ferme les yeux ou on réagit ?

Est ce qu’on a envie de poursuivre notre rythme frénétique de consommation au détriment de la planète ? Chacun aura sa propre opinion et l’idée de ce billet n’est pas de rentrer dans le débat. J’ai juste envie de partager ma propre expérience et d’expliquer pourquoi la mode éthique n’est pas forcément moins stylée.

Il y a en effet une croyance très implantée dans les cerveaux (notamment féminins), selon laquelle, la mode éthique est :

  • trop chère
  • soit ringarde soit hippie, soit trop sportswear soit trop minimaliste…
  • trop éloignée des tendances en vogue et ne permet pas de s’habiller dans l’air du temps
  • peu connue : il est difficile de trouver les marques éthiques, cela demande du temps de recherche (la facilité et le gain de temps amènent donc à retourner dans les mêmes boutiques de fast fashion)
  • un effet de zèle des nouveaux bobos écolos
  • limitée : nombre de modèles et de tailles restreint, une offre peu diversifiée et peu attractive.

Il y a beaucoup d’idées reçues et donc tout autant de bonnes excuses pour ne même pas envisager de s’habiller éthique.

Et en même temps, il y a certains arguments qui ne sont pas totalement faux… En fait, pour dépasser ces freins qui reviennent en boucles dans toutes les bouches, il faut vraiment repenser toute sa façon de consommer la mode. Et à partir de là, le poids de tous ces arguments diminue.

Mon but n’est pas de vous convaincre absolument de devenir une modeuse responsable (vous faites ce que vous voulez). Je partage une nouvelle perspective : celle d’envisager une autre mode non moins stylée.

La mode éthique, c’est cher ?

Alors oui bien sûr, les petits créateurs ont nécessairement des prix bien supérieurs à ceux des vêtements sortis des usines du Bangladesh… Et oui, ils ont moins de modèles, moins de tailles. Leurs équipes et ateliers n’ont pas la dimension, les moyens et la force des grands groupes industriels.

Mais s’habiller éthique, c’est avant tout choisir d’acheter moins de vêtements, moins souvent (du coup on peut y mettre un peu plus cher). Il est clair que si vous ne voulez pas changer vos habitudes d’aller faire du shopping tous les samedis, vous ne pourrez pas envisager l’alternative proposée.

C’est aussi savoir acheter avec un objectif de durabilité. L’achat de neuf qualitatif et durable ou l’achat d’occasions – dans les deux cas – on fait durer la vie des vêtements.

Se construire une garde robe éco-responsable, cela demande donc de ne plus faire son shopping comme on le fait, en masse, dans les grandes enseignes depuis les années 90. C’est partir chiner régulièrement dans les friperies pour trouver des pépites, puis ponctuellement selon son budget, acheter une pièce neuve de marque éco-responsable.

La fripe n’est pas cher et permet de se faire plaisir à renouveler ses looks souvent, sans aucun regret de redonner une fois lassée. Les quelques pièces neuves de qualité investies dans l’année seront conservées pour créer progressivement un dressing élégant et durable.

La mode éthique, ce n’est pas stylé ?

Cela commence vraiment à changer. Il est vrai qu’il y a 5 ans, quand j’ai démarré le blog, nous n’avions pas grand choix. On pouvait se sentir vite frustrée. Moi même j’ai eu beaucoup de mal à m’y mettre à l’époque. Pourtant, dans mes valeurs, j’étais déjà clairement orientée slow fashion.

Aujourd’hui, nous avons de plus en plus de jolies marques qui voient le jour et qui proposent des pièces avec une toute autre allure que l’archi-classique mémérisant, le hippie, ou le sportswear. Je vais m’attacher à créer cette année un guide des marques éthiques… celles que je trouve stylées justement.

Il ne faut pas oublier que la mode est un éternel renouvellement. Rien n’est jamais démodé pour l’éternité. Les formes, les couleurs et les matières reviennent toujours à un moment ou un autre. D’où l’intérêt de la seconde main pour s’habiller éthique !

On peut quasiment TOUT y trouver ! Encore faut-il ne pas être rebutée par les rayonnages qui ne font pas envie au premier abord. Je me suis prise de passion pour ce genre de chasse aux trésors, c’est devenu un vrai loisir ! Je passe chaque pièce une à une pour ne pas louper la pépite cachée dans les amas de cintres. Et je peux vous dire que j’en ressors toujours avec quelque chose d’utile et de très exploitable d’un point de vue style. C’est à dire qu’il y a des pièces qu’il faut envisager en association avec d’autres pour comprendre leur intérêt. Si vous n’arrivez pas à visualiser ce que vous pouvez en faire, vous aurez des difficultés à chiner en seconde main.

Le frein majeur pour être stylée avec des vêtements d’occasion, ce n’est pas le manque de choses intéressantes qui s’y trouvent. Il y en a à foison ! Le vrai frein, c’est votre incapacité à imaginer vos tenues en achetant dans un endroit où tout est en vrac, où ça ne sent pas très bon, où il n’y a pas de mannequins pour vous donner des exemples, où il n’y a pas de visual merchandising alléchant pour vous donner envie… Je vous propose d’apprendre à créer facilement des looks en fonction de votre personnalité, dans la masterclass 2 de l’école du style en ligne. Cela vous changera la vie pour passer de l’autre côté des fils barbelés… du piège de la surconsommation à la mode éthique, il n’y a qu’un pas !

Depuis 1 an, je n’achète quasiment plus rien de neuf et mes sessions shopping se font en fripes. Quelle satisfaction de voir d’avoir autant de choix qu’avant pour créer mes looks, tout en agissant positivement pour la planète.

S’habiller éthique, cela prend trop de temps ?

Oui et non.

Oui :

  • Si vous ne savez pas où vous rendre et que vous passez des heures à chercher. Quelles sont les bonnes friperies ? Quelles sont bonnes boutiques éco responsables pour le neuf ?
  • Si vous n’avez jamais appris à repérer les couleurs, matières, formes qui vous vont. Vous ne saurez donc pas repérer rapidement les pièces les plus adéquates pour vous.
  • Si vous n’avez jamais réfléchi à votre identité vestimentaire et que vous vous perdez toujours entre différents styles. Ou si vous ne savez pas comment créer facilement des looks et des associations harmonieuses en phase avec votre personnalité. Ce sera laborieux car vous ne saurez pas quoi chercher ni comment exploiter ce que vous trouvez.

Non :

♣ Etes vous partantes pour envisager une garde robe plus éthique ? Si oui, comment vous y prenez vous et si non, pourquoi ?

(Le look que je porte sur les photos : béret + jupe chinés en seconde main + vieille veste en cuir vintage récupérée de ma soeur + chemise et chaussures que je possédais déjà + boucles d’oreille made in Paris du bijoutier créateur Philippe Ferrandis.)

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
5 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Laila
Laila
4 mois il y a

Chouette ton article! Moi aussi j’étais dans une recherche de marques éthiques et j’ai trouvé la Box Possible France qui est une box de location de vêtements et accessoires éthiques et éco-responsables. Ils recensent des superbes marques made in france, ou qui sont dans une optique de changer la manière de consommer la mode en créant à partir de chutes des grandes maisons,… Mais surtout les marques proposées sont vraiment tendance et dans l’air du temps. Jettez un coup d’oeil sur leur site http://www.possiblefrance.com

Melody
6 mois il y a

Super ton article ! Je partage ton point de vue sur la mode éthique, peu à peu pour un dressing plus responsable.
Des bisous ma belle XxX

Loren

Publié par Loren

Meilleur déodorant Bio : Respire vs Les Petits Prodiges (test battle)

Les Français(es) sont-ils vraiment devenus propres ?