in

Road trip au Mexique : conseils pour réussir son escapade même sans être une grande aventurière !

Lorsqu’on veut découvrir un pays au maximum, il faut savoir renoncer à certains conforts de voyage et foncer tête baissée. Alors bien sûr, au Mexique, plusieurs moyens de transport s’offrent à moi : le bus, le bateau, le train et même l’avion puisque plus de 60 villes possèdent un aéroport. Mais, pour une sensation de liberté inégalée, le mieux reste encore la voiture. Qui n’a jamais rêvé de faire un road trip à la Thelma et Louise ! Bonne nouvelle : il est très facile de louer une voiture et de conduire au Mexique. Je vous fais aujourd’hui part de mon expérience de la route mexicaine pour un road trip des plus sûrs.

Le jour de la location de voiture, prévoyez de passer du temps à l’agence. Vous découvrirez vite « l’heure mexicaine ». Les mexicains ne sont pas pressés, ils prennent leur temps. Alors évitez vous du stress, sachez qu’il faudra patienter un peu. Prévoyez donc un certain temps de battement avant de pouvoir prendre la route.

La conduite pendant votre road trip au Mexique

J’ai été très étonnée par l’état des routes en arrivant au Mexique. Moi qui m’attendais à des pistes de terre défoncées, je découvre un réseau de routes goudronnées parfaitement praticables. Même si le Mexique possède peu d’autoroutes, celles-ci sont très bien entretenues autour des grands axes et financées grâce aux péages dont les montants varient. Cela facilite grandement la conduite si vous ne comptez emprunter que les grandes routes.

Malheureusement, sur une grande partie du réseau routier, goudronné ne veut pas dire en bon état. Il vous faudra faire attention aux nombreux ralentisseurs et nids de poule qui se cachent sur votre chemin. Je vous conseille donc de rouler de jour afin d’éviter un accident et de faire attention au panneau « TOPE » qui signifie qu’un ralentisseur arrive. D’autres dangers guettent également : les animaux sauvages, les nombreux vélos et piétons, et les conducteurs mexicains. Il n’existe pas vraiment de Code de la Route au Mexique, et donc pas de priorités. Il vous faudra donc rester alerte puisque les voitures pourront vous doubler de la gauche et de la droite, sans utiliser de clignotants. Je vous rassure, on finit par s’habituer à ce mode de conduite mais cela peut être déroutant au départ.

Le respect de la vitesse pendant le road trip

Autre point important : la vitesse. Je vous recommande de bien la respecter, surtout en tant que touriste, car la police locale peut se montrer très pointilleuse et n’hésite pas à donner des amendes à la moindre infraction. Ainsi, roulez à 40 km/h en ville, 70 km/h sur une route, et 110 km/h sur l’autoroute. Au final, cela ne change pas trop de nos habitudes parisiennes. Les panneaux de signalisation sont également différents et restent indéchiffrables pour la grande majorité. Comme personne ne les respecte, je ne m’en fais pas trop pour cela. Faites cependant attention si vous voyez le panneau « 30 km/h Danger », cela signifie qu’un éboulement a eu lieu et qu’un énorme trou orne la route. Comme la sécurité passe avant tout, Rameder conseille de ne pas quitter l’Hexagone sans accessoires de dépannage auto comme un gilet de sécurité, un triangle d’avertissement, mais également crics, câbles de démarrage et kit de réparation de pneus. Au cas où, prévoyez également des réserves de nourriture et de l’eau, la température pouvant vite monter.

Si, à un moment donné, vous vous sentez en danger ou si vous n’avez aucun endroit où dormir, j’ai appris que les stations-service étaient particulièrement bien protégées, et cela 24 heures sur 24. Vous pourrez ainsi faire une sieste sur le parking et vous ravitailler en nourriture. Le seul problème est que les stations-service peuvent être très éloignées les unes des autres, surtout dans les régions moins touristiques. Il faudra penser à faire le plein à chaque fois que vous en verrez une, sans oublier de donner un pourboire au pompiste, bien évidemment.

Je vous conseille vivement de respecter ces quelques règles de base durant votre road trip mexicain afin de profiter au maximum de toute la beauté du paysage et de cette sensation de liberté, sans prises de tête.

 La police… la bête noire du road trip au Mexique

La police mexicaine est très corrompue. Non seulement elle n’hésite pas avec les amendes si vous ne respectez pas les panneaux mais en plus elle peut vous arrêter pour rien du tout et vous demander de l’argent… J’ai très souvent entendu des touristes à qui cela est arrivé.

En effet, la police aime bien repérer les têtes de touriste et ensuite leur faire peur et sous tirer quelques dineros.

Dans ce cas, pas de panique. Si vous n’avez enfreint aucune règle, vous le répétez aux agents en disant « très bien, allons nous expliquer au poste de police ». Ils ne voudront pas perdre leur temps et vous conduire au poste : avec cette astuce, ils devraient normalement lâcher l’affaire…

Aussi sachez que faire pipi à l’extérieur peut vous entraîner de gros problèmes avec la police. Alors s’il vous prend une envie pressante en cours de route, prenez le temps de vous arrêter dans un café pour trouver des toilettes.

♣ Avez vous déjà fait un road trip au Mexique ? Si oui, quelle est votre expérience ? Je serais heureuse d’avoir vos éventuels compléments en commentaires.

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Loren

Publié par Loren

Comment choisir sa robe de plage : 4 astuces à avoir en tête

Stress : yoga, relaxation, plantes… quelle méthode choisir ?