in

Développement personnel : comment cesser de procrastiner ?

comment arrêter procrastiner
Avez vous tendance à tout remettre au lendemain ? Pensez vous que cela vous empêche d’avancer ? En avez vous marre de voir votre liste de choses à faire ou de projets à réaliser rester en l’état ? La procrastination a aussi un effet négatif sur votre confiance en vous-même et bloque votre bonheur.
Si vous répondez oui c’est que vous avez conscience que le fait de procrastiner vous freine dans votre évolution et ça c’est déjà un grand pas !

Développement personnel : comment cesser de procrastiner ?

Tout d’abord ne vous jugez pas de façon sévère et négative car c’est le meilleur moyen de vous enfoncez dans votre procrastination et de ne plus pouvoir en sortir :

  • procrastiber est avant tout un comportement et non une maladie
  • il ne signifie pas que vous êtes plus lente et moins intelligente que la moyenne
  • il ne signifie pas que vous êtes une grande paresseuse
  • il ne signifie pas que vous êtes « je-m’en-foutiste »
  • il ne signifie pas que vous êtes une incapable ou une « bonne à rien »
  • il ne signifie pas que vous manquez de respect envers vous même ou envers les autres.

C’est un comportement finalement assez banal dans la mesure où on peut le relever à un moment ou à un autre chez presque tout le monde ! Et si c’était si facile de ne jamais procrastiner, ça se saurait !
En revanche, vous ne devez pas banaliser ce comportement dans votre quotidien. L’adopter de façon régulière ou systématique revient à vous polluer sérieusement la vie.
La procrastination a cette faculté de rendre une tâche, pourtant simple dans l’immédiat, plus compliquée les jours ou semaines qui suivent. Une vieille maxime dit assez justement qu’un problème non réglé est un problème amplifié.
Elle peut donc être source de stress, vous renvoyer une très mauvaise image de vous même, vous faire perdre confiance en vous et compliquer vos relations avec les autres.
La procrastination est avant tout un REVELATEUR : il signale une faiblesse ou une difficulté du quotidien que vous avez du mal à gérer. Il faut donc remonter à la vraie source de votre procrastination pour parvenir à la surmonter. Car le vrai problème finalement, ce n’est pas tant le fait de procrastiner mais ce qui vous pousse à procrastiner !
Voilà 7 questions clés à vous poser pour identifier le moteur de votre procrastination et agir à la source :

1- Est-ce votre peur de l’échec ?

→ Dans ce cas, essayez de prendre plus de risques et de relativiser : l’échec potentiel c’est aussi l’alternative d’une réussite potentielle. Qui n’échoue pas ne vit pas !

2- Est-ce lié à votre perfectionnisme ?

→ Dans ce cas, soyez moins exigeante avec vous même. Les choses n’ont pas besoin de perfection pour avancer. D’ailleurs la perfection n’existe pas, elle n’est que subjectivité 😉

3- Est-ce une façon indirecte de résister à quelqu’un, d’aller à l’encontre d’une autorité que vous n’osez pas contester ?

(c’est en quelque sorte dire oui mais faire non pour ne pas s’opposer en frontale).
→ Dans ce cas, affirmez vous ! Osez être vous même et dire non. Non seulement vous cesserez de remettre à plus tard et en plus, vous améliorerez nettement votre communication et vos relations avec la personne en question.

4- Est-ce lié à votre course après le temps ?

→ Evaluez le temps « raisonnable » nécessaire à chaque tâche et panifiez… La solution réside dans cette capacité à prévoir et à organiser votre quotidien de façon très précise.
Cessez de vous mentir à vous même en vous disant que vous aurez plus de temps plus tard, dans 15 jours ou dans 1 mois… Vous savez pertinemment que c’est faux ! Le seul moyen de trouver du temps est d’en bloquer à l’avance dans votre agenda. 😉

5- Est-ce lié à vos croyances ?

(« aujourd’hui ou demain ça ne changera rien », « je n’y arriverai jamais », « je ne suis pas capable de me discipliner/de m’organiser/d’être efficace…etc).
→ Dans ce cas, il est nécessaire de changer votre système de croyances. Pour cela, je vous invite à lire comment vous assurer un avenir radieux et comment en finir avec l’auto-sabotage.

6- Est-ce que cette tâche que vous repoussez systématiquement est vraiment faite pour vous ?

→ Ici la procrastination peut révéler une absence totale de motivation pour réaliser telle ou telle chose. Celle ci est devenue une telle contrainte que vous la reportez car vous n’y trouvez aucune satisfaction… Cela signifie souvent qu’il y a une grande décision à prendre ou un choix important à faire dans votre vie ! Il est temps de réfléchir aux alternatives qui s’offrent à vous pour faire autrement…

7- Est-ce lié à votre tendance à voir toujours la grosse montagne plutôt que de voir la pelle et les petites pierres ?

→ Dans ce cas apprenez à morceler les tâches à réaliser, à diviser vos projets en sous projets. Les projets d’ampleur semblent souvent irréalisables alors efforcez vous de le découper en plusieurs petits projets facilement réalisables ! Ajoutez y des dates limites pour vous motiver. Etape par étape, marche après marche, votre grand projet se réalisera.
« Celui qui déplace une montagne commence par déplacer une petite pierre » (Confucius).
♣ Et vous, quelle procrastineuse êtes vous ? Avez vous identifié la source possible ? Pour ma part, ce serait le manque d’organisation et ma difficulté à planifier… 

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Sam
Sam
5 années il y a

Hello Loren
Analyse pertinente que tu nous présente là 😉 . C’est certain l’auto flagellation n’aide pas à avancer! Perso j’adopte la technique des petits pas. C’est radical!

Loren

Publié par Loren

C'est quoi la slow fashion ?

Mode : 5 idées fausses sur les couleurs