in

Pourquoi la française ne se trouve pas jolie…

A l’approche de l’épreuve du maillot, le dévoilement des corps confronte indéniablement les femmes aux normes corporelles dominantes. Dédié à la perte de poids et aux façons de se sentir bien dans sa peau, le site d’information Naturavox a commandé à l’Ifop une grande enquête pour savoir comment les Françaises se situaient en termes de corpulence et de beauté par rapport à leurs voisines européennes. Réalisée auprès d’un échantillon représentatif de 5 000 personnes (dont 1000 Françaises), cette étude montre entre autres que dans un pays comme la France où le sous-poids des femmes est plus valorisé que dans le reste de l’Europe, le décalage entre le poids réel et le poids idéal est tel qu’il favorise une tendance au dénigrement de son physique qui va de pair avec une mésestime de soi et des formes de délaissement de la part du conjointsur le plan sexuel.

 1 – L’obésité augment en France de façon permanente :

L’obésité est désormais un problème qui affecte trois fois plus de femmes qu’il y a trente ans…même si le taux reste inférieur aux autres pays Européens, la croissance est constante. Preuve que la qualité de notre consommation alimentaire se dégrade.

En France, la corpulence des femmes a fortement augmenté au cours des 40 dernières années, notamment via l’augmentation significative de l’obésité féminine depuis les années 90 : la proportion de Françaises qualifiées d’obèses au regard de leur indice de masse corporelle ayant presque triplé entre 1992 (6,2%) et 2019 (15,3%).

2- Les Françaises sont les Européennes qui se trouvent le moins jolies !

Ce sont les championnes de l’autocritique à l’égard de leur propre physique… C’est ce que révèle l’enquête.
Invitées à s’auto-évaluer physiquement, les Françaises se situent comme leur voisines majoritairement « dans la moyenne » (60%) mais elles se distinguent par un penchant plus fort à l’autocritique : à peine 22% d’entre elles s’estiment « jolies », soit le taux le plus faible des pays étudiés et quasiment deux fois plus faible que celui observé chez les Italiennes (39 %).  A noter que le degré d’autosatisfaction à l’égard de son physique est plus fort chez les habitantes du pourtour méditerranéen (ex : 28% en PACA) sans pour autant approcher celui observé de l’autre côté des Alpes.

3- Pourquoi la française a-t-elle autant de mal à s’aimer ?

Il peut y avoir de multiples raisons à cela mais celle que je vois d’office, c’est la raison culturelle… En France, nous ne sommes pas éduquées à nous mettre en avant, à nous valoriser. Bien au contraire, dire que l’on s’aime est assez mal vu.

Si vous avez le malheur de montrer que vous vous trouvez jolie, vous serez très vite traitée de prétentieuse, de fille hautaine qui se prend pas pour de la merde… Si la culture française est très belle pour ses valeurs consistant à être humbles, discrets, ne pas en faire trop, laisser la place aux autres afin de rester polis, cela nous conduit inversement à nous dévaloriser énormément.

Nous n’apprenons pas, dès tout petits, à être fiers de qui nous sommes, de notre apparence et de ce que nous avons à dire. Ainsi nous sommes de piètres orateurs car nous n’osons pas faire face au public et nous montrer. Nous avons presque honte de nous mêmes. Nous préférons passer inaperçus…cela entraîne donc inévitablement un grand manque de confiance en soi sur le plan physique puisque c’est la première chose que nous donnons à voir.
Voilà, à mes yeux, c’est l’une des raisons essentielles qui fait que la française s’auto-critique beaucoup et a du mal à se trouver jolie… C’est tout simplement très culturel. Nous devons arrêter de mal juger les gens qui se plaisent à eux mêmes et au contraire, inciter les gens à s’aimer plus et à oser se valoriser auprès des autres.
Et pour en finir avec les auto-critiques négatives, j’avais justement écrit cet article à lire ou relire : pensée qui rend moche VS pensée qui rend belle… N’hésitez pas à aller voir pour comprendre l’importance d’être plus douce envers soi même.

4- Sans le savoir, la française subit son propre désamour dans l’intimité

Si une large majorité des Européennes estiment que leur conjoint est attentif à leur plaisir lors d’un rapport sexuel (82%), on observe que c’est en France que la proportion de femmes estimant que leur partenaire n’est pas attentif au fait qu’elles aient un orgasme est la plus élevée : 24%, contre 18 % moyenne dans les pays étudiés.

Je dis toujours qu’il y a un lien étroit entre amour de soi et bon sexe… Et les chiffres le prouve ici. Vous allez me dire : « ce n’est pas parce qu’elle se critique physiquement que son compagnon se fiche de ses orgasmes…quel est le rapport ? c’est lui le goujat ». Alors les française seraient plus égoistes sexuellement que les autres Européens ? Il y a peut être un peu de ça… qui sait ! C’est vrai que mes expériences avec d’autres nationalités viennent plutôt le confirmer. Mais ce n’est peut être qu’une coincidence.

Je pense surtout que l’autre est toujours un miroir de soi même… Si tu n’es pas à fond in love de toi même, qui le sera pour toi ? En d’autres termes, si tu ne te supportes pas physiquement et que tu passes ton temps à t’auto-critiquer, ton partenaire l’entend et le ressent…il y a de fortes chances pour que ses envies de te choyer se réduisent à la hauteur de ton propre amour pour toi même…

Attention, c’est une simple réflexion, ce n’est pas pour dédouaner ces messieurs qui certainement doivent aussi faire un petit effort ahaha 😉
♣ Et toi, est ce que tu parviens à assumer et dire « je me trouve jolie » ou tout au moins « je m’accepte pleinement comme je suis » ? Allez répète après moi en commentaire, ça fait toujours du bien ! 😉

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Grégory
1 année il y a

Bonjour Loren,
Merci pour ce chouette article! Je suis tombé sur ce site en faisant une recherche sur l’élégance en général et la séduction.
As-tu d’autres sites aussi à recommander sur ces deux thèmes?
Je te remercie et bravo pour ton blog!
Grégory

Loren

Publié par Loren

Bijoux, mode ou déco…on ne résiste pas au Néo art déco

Mode éthique : l’e-shop scandinave à connaître absolument