in

La magie que j’ai ressenti en Polynésie

Sur ma liste de rêves, il y avait : voyager en Polynésie Française… Depuis toute petite j’avais des images de plages paradisiaques, des gros coquillages, des dégradés d’eau turquoise à perte de vue… Ces archipels qui se déploient tels des bijoux de la nature ! Il fallait que je vois ça de mes propres yeux et pas uniquement en photo ou en documentaire !

Il y a deux ans, ma très bonne amie Katia a été mutée dans ce paradis du bout du monde. La question s’est alors posée concrètement : serait-ce l’occasion de réaliser ce rêve d’enfant ? Tout le monde connaît le prix exorbitant des billets d’avion pour se rendre au milieu du pacifique… Le fait de pouvoir être hébergée sur place allait limiter les dégâts… ahaha.

Après ma rupture, ayant tout quitté pour réaliser mon autre rêve de vivre au Mexique, c’était le moment où jamais de repousser l’aventure jusqu’en Polynésie. Ma maison se résumant à deux valises depuis 7 mois, je pouvais bien rallonger le nomadisme par un 8ème mois de « plage abandonnée, coquillages et crustacés » !

Cela ne se représenterait peut être pas une seconde fois dans ma vie d’être libre de tout et de pouvoir rejoindre une connaissance sur place. Le billet d’avion était donc pris 10 mois à l’avance dans la foulée de mon billet pour le Mexique.

J’ai résumé, dans cette vidéo de 10 min, les moments les plus marquants de ce périple d’un mois en Polynésie. Sachant que je n’ai pas pu visiter un grand nombre d’îles…

Sur le plan financier, il y a quelques petites choses à savoir absolument avant de partir en Polynésie :

  • les prix sont multipliés par 5 par rapport à la France : quand on dit que la vie est chère sur place, ce n’est pas une blague, c’est carrément dramatique !! Il faut donc vraiment prévoir le budget en conséquence : un petit exemple concret, les 4 yaourts Perle de lait sont à 11€ ! Bref, tu fais 3 courses à carrefour, ça te coûte 100€ et tu n’as rien compris…
  • l’intérêt est de visiter les autres îles en dehors de Tahiti mais il y a un monopole de la compagnie aérienne : chaque allé-retour en avion coûte minimum 300€
  • le logement le moins cher (en dehors du camping, qu’il est possible de trouver parfois) reste les pensions : il faut compter 100€ la nuit minimum… oui oui, alors le prix des hôtels, je vous laisse imaginer.
  • Internet… le réseau n’est pas encore très au point et les opérateurs sont que très peu aujourd’hui à se partager le marché donc ils s’éclatent au niveau des prix là aussi : une puce pour 15 jours de 2 Giga = 50€. Sur Tahiti, Moorea, Bora Bora, la connexion est plutôt correcte mais la puce ne fonctionnera pas forcément sur les autres îles.

Tout cela pour vous dire que la Polynésie c’est le rêve à deux conditions :

  1. avoir conscience qu’il faut un budget conséquent et être libre de pouvoir se faire plaisir, sans avoir à compter…
  2. partir pour vraiment se déconnecter du monde occidental et profiter à fond de la nature : sans penser au travail, aux réseaux sociaux etc… (Pour les digital nomads par exemple, ce n’est pas une destination pratique car il est difficile de bien travailler en ligne.) Et sans penser non plus aux sorties touristiques habituelles : bars, restos, boîtes de nuit branchées, shopping… C’est bien simple, il ya très très peu de choses et ce n’est pas vraiment dans l’air du temps ! Ce retard m’a beaucoup surpris et en même temps, je me dis que quand tu vas jusqu’en Polynésie, ce n’est pas pour vivre la même chose que chez toi… On s’éloigne de la société de consommation de masse et ça fait du bien !

En dehors de ces deux considérations, j’ai adoré la Polynésie, la gentillesse des Tahitiens, les poissons crus au lait de coco, les chants et danseuses traditionnels, les paysages de folie, les fonds marins exceptionnels, la proximité avec les raies et les requins, le saut des baleines en face de moi, les couleurs, les couchers du soleil absolument uniques, la force de la nature qui se dégage et le « mana ».

Le « mana » c’est en quelque sorte la magie des lieux, l’énergie sacrée que l’on peut ressentir dans certaines îles en fonction de votre réceptivité. Et ce n’est pas une blague, j’ai vraiment ressenti quelque chose de l’ordre du mana… tout particulièrement à Bora Bora. J’ai eu un vrai coup de coeur pour cette île. Tout le monde me disait : ne va pas là bas, c’est touristique, il y a rien à faire, c’est surfait par les hôtels de luxe…

J’y suis allée toute seule et j’ai ressenti tout l’inverse de ce qui m’avait été dit. Il n’y a aucun tourisme de masse visible à Bora Bora en dehors des hôtels sur pilotis. Les touristes sont en quelque sorte « parqués » sur les mautous (îlots) et la plupart savourent leur farniente les pieds dans l’eau et se font servir sur place. Résultat : je me suis sentie libre, heureuse et paisible sur cette île où le lagon est véritablement extraordinaire. Faire du vélo, se baigner à Matira ou marcher dans la nature en s’émerveillant de tout ce qui nous entoure sans être envahi par des milliers de touristes… je me suis emplie d’une énergie positive incroyable là bas. J’ai ressenti la puissance du mana comme nul part ailleurs, comme si des petits lutins se planquaient derrière les arbres ou sous les talus de mousse verts d’une beauté digne des comptes de fées. J’en ai oublié que j’étais seule et célibataire au milieu d’un soi disant paradis pour les amoureux et lunes de miel… Je m’y suis sentie tellement bien !! C’est une « île médicament » pour toute personne ayant besoin d’un regain de souffle de vie. Ne pensez pas qu’il faille absolument être en couple pour savourer sa magie, au contraire, elle vous apportera beaucoup si vous avez le coeur abimé… Elle m’a fait le plus grand bien… Je ne peux expliquer et décrire toute la puissance énergétique que j’ai ressenti en moi dès que j’ai posé le pied à terre en sortant de l’avion. Bref, vous l’aurez compris : le Mexique et Bora Bora sont deux lieux qui auront marqué mon coeur et mon esprit à vie !

Je remercie infiniment mon adorable Katia qui m’a hébergé à Tahiti entre mes sauts de puce. Nous avons vécu des moments extraordinaires. Son amitié et sa bonté m’ont permis de réaliser ce rêve d’enfant. Je luis en serai éternellement reconnaissante.

♣ Etes vous déjà allé en Polynésie ? Avez vous ressenti le fameux mana sur certaines îles ?

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Loren

Publié par Loren

Comment adopter la tendance léopard ?

Comment porter les baskets plateformes