in

Faut-il fêter Halloween et se déguiser quand on est adulte… et français ?

Hello, dans quelques jours c’est le 1er novembre, La Toussaint pour nous français… Mais c’est aussi Halloween pour les anglosaxons et El dia de los muertos pour les mexicains.

Par tradition, nous commémorons les morts mais, à la française, les choses se font de façon sobre, sans bruit, sans extravagance. Le silence, les fleurs, le recueillement…

En tant que bonne française, le trop plein « d’américanisation » à l’échelle mondiale a souvent tendance à me gonfler… Et j’avoue qu’Halloween, nous ne sommes pas nées avec ça (pour ce qui est de ma génération en tous cas) et par principe, cela me gêne d’adopter une coutume qui n’est pas la notre.

Cependant, j’ai été amenée à m’interroger d’une autre façon… Pourquoi une société, déjà culturellement riche, ressent le besoin d’adopter une nouvelle occasion de célébrer, de mettre de la couleur, de la joie (bonbons, déco, citrouilles éclairées et compagnie), des costumes… ? Peut-être que nous n’avons plus suffisamment de jours dédiés à l’amusement et au rassemblement insolite en France… On célèbre à Noel, pour les mariages et pour le réveillon sans jamais être dans l’extravagance. La seule tradition costumée est carnaval et elle est en voie de disparition chez les adultes, voire même chez les enfants…

Le phénomène sociétal qui amène les adultes français à adopter une coutume étrangère comme Halloween (pour leurs enfants et pour eux mêmes), est simplement révélateur d’un besoin d’amusement pour lequel on a pas trouvé d’autres moyens d’expression dans notre propre culture… En tous cas, c’est mon avis. Car force est de constater mon propre paradoxe : cela m’agace profondément de copier les américains et d’un autre côté, cela me plait d’adopter une nouvelle occasion de faire la fête et de me déguiser avec mes amis dans des costumes loufoques ! Pourquoi ? Parce que j’ai envie de rire et de retomber en enfance de temps en temps. Parce que se déguiser permet d’emprunter une sorte de jeu théâtral, de lâcher notre rôle quotidien, de lâcher prise avec les tracas du moment… Juste redevenir insouciant et un peu fous comme des enfants qui ne se préoccupent de rien, si ce n’est l’amusement du moment présent. Bref, cela fait du bien !

Certaines diront : on a pas besoin d’Halloween pour s’organiser des soirées déguisées. Et en effet, j’en ai organisé souvent, notamment pour mes 30 ans (mémorable souvenir d’une soirée Cro-magnon, tout le monde pieds nus en peaux de bêtes !!).

Mais là encore, force est de constater que peu de gens prennent l’initiative d’organiser des soirées à thème (aussi parce que souvent le français y va à reculons « fait chier faut se déguiser… ») et que le fait de poser une date commune « imposée » par la société (commerciale), cela incite les gens à sortir de leur zone de confort, à se sortir de la flemme quotidienne et à se décoincer le balais des fesses…

Donc oui c’est commercial, oui ce n’est pas français, oui c’est plutôt pour les enfants… Mais au fond de tous les adultes français, il y a un besoin de retomber en enfance au moins une fois dans l’année… Et comme l’adulte français n’est pas facile à « costumer » le reste du temps, et bien le martelage commercial finit par l’aider à se décoincer !!!! ahahaha. Alors est-ce que c’est si mauvais cette épidémie d’Halloween ?? Je dirais qu’à partir du moment où cela permet aux adultes de revenir à de l’amusement sain et d’évacuer les tensions pour laisser place aux rires : c’est positif !!

Aujourd’hui, revenant du Mexique, j’ai encore une nouvelle vision de cette période festive… El dia de los muertos est une fête d’une grande importance. Tandis qu’Halloween se célèbre le 31 au soir généralement ; El dia de los muertos se déroule les 1er et 2 novembre. La culture mexicaine est très enrichissante à cet égard… Les civilisations Aztèques et Maya ont laissé un héritage puissant sur la question de la mort : la mort est une renaissance, on la célèbre avec des prières mais aussi des chants et de la danse autour des tombes. Ancestralement, la mort ne dicte pas que tout doit être silencieux, triste et négatif…bien au contraire car il faut aider les défunts à partir en paix et dans la joie ! Il y a une grande sagesse spirituelle qui entoure le passage de la terre à l’au-delà. Il y avait deux fêtes : une pour les enfants et une pour les adultes. Aujourd’hui les deux fêtes sont rassemblées sur la même période et les mexicains ont gardé cette relation spécifique à la mort : ils n’en ont pas peur, ils la fêtent ! Alors aujourd’hui, tout le monde se déguise : les têtes de mort, squelettes en tout genre côtoient les fleurs et les couleurs. Tous font du bruit dans les cimetières, la nuit entière, à la lumière des bougies : chanter, danser, boire de la Tequila à la santé des défunts. Telle est la philosophie mexicaine : ne pas avoir peur de la mort, rester positif, prier et trinquer pour la renaissance… Parce qu’après toute fin, quelque chose de nouveau commence…

Voilà pourquoi j’aime tant le Mexique et les Mexicains, leurs ondes positives et l’absence d’inquiétude pour le lendemain… Cela se ressent tous les jours et partout, pas que pour la fête des morts. Mais cette fête là traduit concrètement cette culture de la positive attitude.

Je n’ai pas eu la chance de célébrer cela au Mexique mais je me jure que j’y serai l’année prochaine ! En attendant, j’ai décidé de m’amuser pour fêter la renaissance. J’ai donc cherché sur Internet des idées de déguisements Dia de los Muertos et j’ai trouvé un super choix de déguisements pour femme sur le site deguisetoi.fr. J’ai commandé une petite robe typique (ci dessus) avec un serre-tête de fleurs, un masque de squelette et je suis agréablement surprise par la qualité du déguisement. Je pensais vraiment que cela ferait cheap et en fait, pas du tout ! Je suis donc prête pour fêter la mort et la renaissance comme une française-mexicaine d’adoption ! Et j’aurai ma panoplie toute prête pour le jour où j’irai célébrer ça là bas… Car une grande fiesta de squelettes chantant et dansant dans les cimetières… c’est unique et je veux y prendre part ! C’est sur ma liste de petits rêves à réaliser avant de mourrir justement !! ^^

Alors suivez mes stories sur Instagram le 31/10 pour ne pas louper ma danse de la joie en tenue mexicaine del dia de muertos ! Et bien sûr, vous l’avez compris, ma proposition de réponse à la question de cet article est la suivante : fêtez si cela vous amuse, ne fêtez pas si cela ne vous amuse pas ! Voilà.

♣ Que pensez vous de tout ça ? Vous vous déguisez ou pas ? Pour ou contre Halloween ?

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Loren

Publié par Loren

Les beaux chapeaux de Kiriko Sato

Comment s’habiller pour un entretien d’embauche