in

Comment être heureux avec Spirit of Wonder

Comment être heureux selon le livre Spirit of Wonder. Je voulais vous parler de ce petit bouquin (Jade et les sacrés mystères de la vie) qui regorge de messages essentiels sur la pensée positive et le bonheur. Ils sont très riches d’enseignement pour apprendre l’art du « comment être heureux »…

Spirit of Wonder : comment être heureux

Spirit of Wonder : comment être heureux

L’approche très imagée (un peu sous la forme d’un conte), à travers l’histoire d’une petite fille naïve et pleine d’authenticité, permet d’aborder ces sujets du bonheur et de la recherche du bonheur personnel de façon très simple sans se faire de noeuds au cerveau. Il est très court, se lit en un rien de temps mais il est riche de principes universels de développement personnel que nous devrions tous connaître. Par contre, il faut faire abstraction des références à Dieu pour les athées car il y est plus cité d’un point de vue philosophique que sous un angle réellement religieux.

J’ai envie de partager avec vous certains passages que je trouve très parlants et faciles à retenir pour avancer dans cette science mystérieuse du comment être heureux. Ainsi, vous pouvez vous y référer au quotidien lorsque vous avez une baisse de moral et cela aide à aller de l’avant.

Comment être heureux sans le sourire ?

« C’est difficile de sourire quand on est malheureux. En fait, on apprend. Et on s’aperçoit vite qu’il est encore pus difficile d’être malheureux quand on sourit. »

Comment être heureux selon la météo de nos paysages intérieurs ?

« Nos états d’âmes déterminent finalement notre climat intérieur. Lorsque notre coeur est au beau fixe, nous sourions en permanence, nous nous sentons gais et lumineux. En revanche, lorsque notre girouette est mal tournée, il faut s’attendre à des pleurs et à des grincements de dents. Avec un peu d’habitude, il nous est loisible de faire en nous la pluie et le beau temps à volonté. » En somme, à nous de décider quand et comment être heureux…

Comment être heureux : libérer la source

« De deux choses l’une : soit vous vous hissez au dessus de vous même pour être à la hauteur de vos rêves, soit vous restez un p’tit bout d’homme sans intérêt qui a fait du terre à terre toute sa vie parce qu’il a soi disant pas le temps de regarder les étoiles… Vous savez pourquoi les gens, y z-osent pas ? Et bien parce qu’ils ont fait de leur vie un petit filet d’eau. Ils ont peur de manquer, alors ils ouvrent le robinet tout doucement, ils font du goutte à goutte pour s’économiser (…). Je crois moi qu’on a des sortes de nappes phréatiques qui sillonnent notre être entier. Si on ne sait pas libérer la source, et bien elle se tarit et on devient des coeurs secs. (…) Quand on a compris ça, on ne donne plus au goutte à goutte, on donne en cascade. Plus les sentiments jaillissent, plus ils arrivent en trombe ! Plus tu libères la source et plus son flot grossit ! »

Cette idée est d’ailleurs résumée dans une citation de St Exupéry : « Plus tu donnes, plus tu t’enrichis ; plus tu vas puiser à la source véritable, plus elle est généreuse ».

Comment être heureux : Carpe Diem

« Goethe a dit : « dans la vie, les jeux sont donnés, mais avec un jeu donné, chacun peu faire une partie différente ». Ce qui veut dire que devant le jeu de la vie, nous avons tous des cartes, des atouts, mais que le déroulement de la partie dépend de nous, de notre talent, de notre aptitude à nous adapter, et de notre brio à maîtriser l’instant dans son ensemble. Il y en a qui gâchent leurs atouts et d’autres qui gagnent la partie en partant avec de sérieux handicaps. Rien n’est jamais joué d’avance. »

Comment être heureux : Spirit of wonder

« Il y a une qualité qui permet de tout obtenir, d’aller jusqu’au bout de ses rêves (…) Il y a une seule qualité pour atteindre tout ça ! (…) Cette qualité c’est l’esprit d’émerveillement. On peut diviser le monde des hommes en deux : les aquoibonariens et les pourquoipassiens. Il y a ceux qui disent « à quoi bon ? » et qui ne voient que les obstacles à surmonter et puis il y a ceux qui disent « pourquoi pas » et qui ne voient que le but à atteindre. Ce qui est triste c’est qu’il y a de plus en plus d’aquoibonariens et que ces gens là tuent l’esprit d’émerveillement. Ils trouvent un malin plaisir à tout critiquer, à se plaindre de tout et ils baissent les bras à la première occasion, ils sont blasés.  (…) Ils ont perdu le contact avec la création. »

Comment être heureux : Les B-attitudes

« Pour parler du bonheur, on peut dire qu’ « il y a trois B-attitudes : le Beau, le Bon, le Bien. Si votre climat intérieur se dégrade, c’est sûr : vous avez un problème de B-attitude. (…) Au début, évidemment, le club de la bonne humeur attire beaucoup, parce qu’il y fait toujours beau, seulement c’est très difficile. Pas pour y entrer, non : mais pour y rester. (…) Au début c’est très difficile, aprce qu’on aimerait se laisser aller dans ses humeurs. Et puis après c’est drôlement bon : c’est comme le soleil qui commence à chauffer en plein hiver. Même si les autres sont d’un accueil glacial, et bien on reste chaleureux, de toute la chaleur qu’on a accumulée pendant sa cure de bonne humeur. C’est comme ça qu’on peut dessiner la vie avec du Beau, du Bon et du Bien et faire qu’elle ressemble à une cathédrale plutôt qu’à une vieille cabane pourrie ».

Bonheur : Savourer le goût de la vie comme la saveur d’un fruit convoité

« Je voudrais savoir à quoi on pense avant de mourir, parce que si on savait ça au moment où on naît, peu être qu’on vivrait autrement. (…) Lorsque l’univers te paraît s’assombrir, ce n’est pas parce que les portes se ferment devant toi, mais parce que ton regard se dérobe à la lumière ».

L’instant où tu vas croquer le fruit convoité, résume la saveur de la vie « maintenant si tu es dans une plantation de pommiers, ce sera bien différent. Tu peux en goûter à satiété et tu ne comprendras guère en quoi le goût de la pomme peut être divin. (…). La pomme ne change pas dans sa réalité mais la voilà transfigurée par une façon de voir, goûter, de ressentir. »

Bonheur : Les meilleurs mots de la fin pour conclure sur l’art du comment être heureux

Le petit prince de St Exupéry disait « On ne voit bien qu’avec le coeur. L’essentiel est invisible pour les yeux ».

« Aimer ce n’est pas vouloir rendre l’autre heureux. C’est être heureux et offrir son bonheur à l’autre ».

Epictète disait : « les hommes se rendent malheureux non par les choses qui arrivent, mais par leur manière de voir les choses qui arrivent ».

♣ Avez vous aimé ces passages ? Vous permettent-ils déjà de voir votre vie sous un nouvel angle ?

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Martine mc fly
Martine mc fly
2 années il y a

Je lis ton blog avec attention et je suis heureuse pour toi. J’ai l’impression que tu donnes du sens à ta vie en la rendant élégante, et en le faisant partager.
Cependant, tout comme beaucoup de blogs ou instagram, j’ai l’impression aussi que tout cela est un pas vers « l’inaccessible étoile ». Et qu’au fond, se démener pour être élégante pour soi même, c’est la même chose que se démener pour être aimé.
C’est agréable de ne rien faire. D’accepter le rien en nous. Ça nous rend plus authentique, et de fait plus élégant. Comme l’hiver et l’automne. Comme la pluie et le soleil. Etre élégant, cad faire ce qui est bon pour soi, c’est se connaître; et après c’est chercher son bonheur partout. Ou les 2 ensemble.
Bon allez je vais me lever et bosser XD
Bisous 😉

Loren

Publié par Loren

Comment être élégante en boots cet hiver ?

Comment porter la robe bustier ?