in

Autobronzant : retour d'expérience…

J’aime le soleil… beaucoup. Mais je n’aime pas du tout l’idée d’être responsable du vieillissement prématuré de ma peau. Qu’il s’agisse de rides, de dessèchement, de tâches brunes ou au contraire de tâches blanches de dépigmentation (que j’ai déjà pu avoir) ou encore d’allergie au soleil, les désagréments sont nombreux. En bref, j’ai décidé il y a quelques années de préserver ce capital solaire si précieux.

Depuis, c’est crème solaire indice 50, des temps d’exposition limités et de préférence en fin de journée.

Mais j’aime encore arborer une peau hâlée (et non archi rôtie). C’est un goût personnel sûrement lié à mes origines siciliennes. Le soleil, l’huile d’olive, les tomates et le parmesan coulent dans mes veines .ahahahaha

Alors j’ai commencé à tâtonner l’idée de l’autobronzant… sans vraiment oser l’adopter tout le temps d’un été.

J’avais beaucoup de craintes :

  • de ressortir orange
  • d’avoir des tâches pas naturelles
  • d’avoir l’air ridicule si les gens s’apercevaient que le bronzage était « artificiel ».

Et oui, souvenez vous, il y a quelques années… L’utilisation de l’autobronzant était plutôt tabou : c’était « trooooop la honte !!! ». C’est quelque chose qui ne se disait pas LOL.

Aujourd’hui les choses changent, les produits se sont nettement améliorés et il n’y a plus de honte à avoir. Les gens ont pris conscience des dangers du soleil. De fait, on parle plus naturellement de l’utilisation des autobronzants ou des crèmes teintées comme des alternatives valables et protectrices pour la santé.

C’est une évolution que j’apprécie grandement et j’ai envie de dire PROFITONS EN !!

Au lieu de le prendre comme une nouvelle lubie de femme superficielle (comme certains auront envie de dire), j’y vois plutôt une solution positive qui permet :

  • d’éviter les bains de soleil prolongés trop agressifs et dangereux pour la peau
  • de libérer les gambettes de nombreuses femmes complexées par leur blancheur et qui vont pouvoir retrouver le plaisir de porter des robes en été
  • d’avoir une sensation de bonne mine qui booste le moral et qui nous aide à nous sentir sexy en été…

Bien évidemment, l’idéal est d’aimer sa peau comme elle est et même si elle est très pâle. Parce qu’une peau blanche n’est pas moins belle qu’une peau bronzée ! C’est la société actuelle qui nous a fait oublier toute la beauté d’une peau de porcelaine… Je ne peux que vous encourager à voir cette beauté. En principe, notre carnation est parfaite pour nous donc il n’est pas forcément nécessaire de chercher à modifier quoi que ce soit !

Comme je le disais, la question du goût pour une peau hâlée appartient à chacune au regard de sa propre histoire personnelle avec le soleil 😉 Loin de moi l’idée de faire l’apologie de la peau bronzée. Toutes les teintes de peau sont belles ! Ce qui compte c’est que chaque femme puisse trouver des solutions à ses problématiques personnelles.

J’ai réalisé ce post pour :

  • les femmes qui, comme moi, aiment être un peu bronzées en été et qui voudraient limiter les risques
  • les femmes qui ont envie d’un petit effet soleil léger mais qui ne supportent pas d’aller au soleil plus de 5 minutes
  • les femmes qui complexent fortement sur leur blancheur et qui se sentent mal à l’aise en petite tenue d’été.

Je vais vous parler de 4 produits et en particulier des 2 testés cette semaine.

1- Autobronzant BIO Nuxe

autobronzant-nuxe

Il y a quelques années, j’ai testé l’autobronzant bio de Nuxe pour faire durer mon bronzage jusqu’en octobre – pour la grosse fiesta que j’avais organisé pour mes 30 ans.

Des souvenirs qu’il me reste, j’avais été assez satisfaite. Le résultat était assez progressif et naturel. J’avais réalisé plusieurs applications pour obtenir le teint voulu. Mais j’étais déjà hâlée à la base… L’autobronzant a pu se fondre avec ma couleur naturelle.

Le mois dernier j’ai repris l’envie de tenter l’expérience avec d’autres produits.

2- Autobronzant EQ

autobronzant-eq

J’ai commandé par internet ce nouvel autobronzant bio de la marque EQ.

J’ai essayé sur une semaine car en effet, il a fallu que je me re-tartine tous les jours : je ne voyais pas vraiment le résultat.

Ici vous voyez l’avant/après pour le visage après 6 applications ! Et en appliquant une bonne dose… On voit une légère différence, une mine à peine plus dorée.

choisir-autobronzant

De même pour les jambes, il a fallu multiplier les applications pour commencer à voir un changement. Très très subtil comme résultat !

Je dirais donc qu’il devrait être idéal pour :

  • celles qui ont une peau vraiment très claire
  • celles qui préfèrent contrôler un maximum la progression du résultat
  • celles qui veulent un résultat très léger.

Car pour le coup il n’y a aucun risque ! Difficile de ressortir ultra bronzée ou de se faire des tâches corporelles avec ce produit.

En revanche, pour les femmes qui veulent un résultat rapide et qui n’ont pas peur d’un bronzage franc : il va vous énerver ! Il y a de fortes chances pour que vous y passiez le tube entier avant d’atteindre le niveau de bronzage espéré.

Un petit bémol également avec un ressenti au niveau du visage : comme si ma peau devenait plus granuleuse et commençait à former des petits boutons. Sur les jambes, je n’ai ressenti aucun désagrément.

En bref, il pourrait être la solution discrète pour résoudre le fameux complexe des jambes blanches 🙂

Comme je voulais un résultat vraiment visible, je suis passée au niveau supérieur. Je sors donc du bio pour passer à quelque chose de plus radical.

3- Deux autobronzants pour un résultat rapide

J’ai beaucoup entendu parlé sur le net du produit St Tropez. Dans l’environnement de mon métier, c’est un autre nom qui est revenu dans la bouche des collègues : Curasano.
autobronzant-st-tropez
autobronzant-curasano
 

J’ai donc décidé de me faire mon propre avis en comparant les deux autobronzants en même temps : l’un sur la moitié gauche du corps et l’autre sur la partie droite. Le BATTLE était lancé !

Et grande surprise : je ne suis pas du tout ressortie bicolore !!! ahahah mais plutôt assez uniforme dans l’ensemble.

Préparation de la peau au préalable :

Prévoir un petit gommage corps et visage avant de passer à l’action. Je conseille également un masque visage pour resserrer les pores de la peau afin que le produit n’aille pas trop s’y introduire et créer des sortes de points noirs…

Expérimentation :

J’ai réalisé une première application le dimanche soir. Et effectivement le résultat est radical ! Immédiatement visible ! J’ai tout de même renouveler le processus 4 jours plus tard pour m’assurer de faire tenir le bronzage jusqu’au mariage du samedi. Mais la première application aurait déjà pu suffire.

Là où les produits bio supposent de renouveler un grand nombre de fois l’application, avec ceux là, une seule suffit. On use donc moins de produit. Après, vous dire lesquels sont meilleurs pour la peau… aucune idée car je ne suis pas chimiste ! 😉 (beaucoup trop de gens sur internet ouvrent leur bouche sur ces sujets sans vraiment savoir de quoi ils parlent…). A chacun ses compétences !

Ici, juste après l’application sur mon ventre, pour vous montrer la différence de pigments entre les deux.

quel-autobronzant

Le St Tropez est beaucoup plus verdâtre alors que le Curasano contient plus de pigments rouges. Pourtant, lors du résultat final, la différence n’est vraiment pas flagrante. A l’œil nu, personne ne pourrait deviner que j’ai appliqué deux produits différents. C’est quasiment imperceptible ! Le résultat est donc similaire malgré une véritable différence de pigmentation à la base.

Du coup, la différence et ma préférence se fait essentiellement sur l’application.

Les deux sont très corsés donc ils laissent des traces flippantes à l’application. Mais ces traces partent dès la première douche !

J’ai trouvé que le St Tropez avait tendance à marquer plus facilement et à être un peu plus fort que l’autre qui se fond mieux avec la peau.

Cependant, pour les deux, il faut appliquer de façon très attentionnée au niveau des articulations et des derrières de bras/jambes. C’est à ces endroits là que l’on étale moins bien et que l’on fait des traces.

Points forts et points faibles de chacun :

♣ St Tropez

Points forts

  • Sent bon
  • Archi radical donc rapide sur le résultat
  • Bronzage qui ne peut tourner sur l’orange puisqu’il est olivâtre

Points faibles

  • La texture mousse qui finit de dégouliner du goulot en permanence et on s’en met plein les mains
  • Fait de nombreuses traces à l’application (elles disparaissent ensuite)
  • La peau reste collante assez longtemps

♣ Curasano

Points forts

  • Sans odeur
  • Radical et rapide sur le résultat
  • Produit sous forme de spray
  • Facile d’application
  • Sèche vite et laisse la peau douce

Points faibles

  • Pigments rouges qui pourraient « peut être » faire tendre vers le orange sur certaines (mais sur moi, je ne vois pas vraiment de différence sur le résultat final entre les deux produits)

⇒ Mes conclusions : j’ai tendance à préférer le Curasano pour ses points forts au niveau de l’application et parce qu’il correspond à mon bronzage naturel doré.

Un aperçu (photo coupée par pudeur) du AVANT/APRES :

meilleur-autobronzant

La photo intégrale a été envoyée aux abonnées par mail au moment de la publication de cet article. Si vous vous êtes abonnée après et que vous souhaitez voir le rendu sur la silhouette entière, il suffit de me demander la photo par message en m’écrivant à : soyonselegantes@gmail.com.

NB IMPORTANT : Les deux produits ont tendance à 

  • tâcher ce que vous touchez : mieux vaut le faire le soir avant de se coucher (dans des draps auxquels vous ne tenez pas). Le lendemain matin, la première douche enlève cette couche qui tâche et ensuite vous devriez pouvoir vous habiller sans crainte.
  • assécher une peu la peau : pensez à bien vous hydrater après la douche.

Et vous, avez vous déjà essayé l’autobronzant et si oui, quel est votre retour d’expérience ?

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
10 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Benares Clothilde
1 année il y a

Hello super sympa comme article ! J’utilise le St tropez et j’ai le même résultat https://meilleur-autobronzant.fr/

Domi michel
Domi michel
4 années il y a

Bonjour les Filles,
j’ai bien aimé cet article sur les auto bronzants . Je connais tout ou presque parce que je suis une fan de 1ère heure.
Tout d’abord je prends des gelules autobronzantes (peu importe la marque j’aime bien les Doriance) pendant 6 mois du 1er mai au 30 septembre.
Plus lait bronzage progressif mixa que je mélange à mon lait pour le corps ordinaire. Cela fait un joli hâle trés progressif et sans démarcation.
Ensuite 1 soir sur 3 je mets gel autobronzant (j’ai pris shiseido cette année, mais bon résultat avec lancome, lancaster etc…) je l’applique le soir car cela ne tache pas mes vêtements le lendemain et ensuite s’il y a démarcation je le vois le lendemain à la douche et peut le rectifier. J’ai essaye Vita liberata de chez Sephora avec un gant d’application. Le gant est trés pratique mais le produit trés moyen.
Aprés je me mets au soleil aussitôt que je peux, terrasse, resto etc…. et je bois tous les jours, 2 verres de jus de carotte (été comme hiver)
Tout le monde m’envie ma jolie couleur caramel, et moi je me sens bien.
Voilà pour les petits conseils.
Par contre je protège +++ le visage crème 50 mais teintée !!!
Bonne semaine et bon bronnzage

Marivero
Marivero
4 années il y a

Quel courage de se lancer dans ce genre d’expérimentation -surtout une semaine avant un mariage, si j’ai bien compris!-;)
Où j’apprends que non seulement on peut risquer des drôles de couleurs sur ses gambettes (orange carotte ou vert olive?) mais en plus on en fait profiter toute la maison y compris son dodo hahhaaaa!
Comme Marghe, j’ai la chance d’habiter dans le Sud et je suis plus ou moins bronzée des jambes toute l’année, le reste… reste blanc tant pis.
Mais en effet, je n’avais jamais réalisé que ça pouvait être « complexant » d’être blanche.
Et pourtant, disait ma grand-mère, (et toutes les femmes de sa génération) « la blancheur, c’est la moitié de la beauté! »
En totu cas, j’ai trouvé le résultat sur toi très naturel et réussi! (et bravo pour ton courage)

Marghe
Marghe
4 années il y a
Reply to  Loren

Bonjour Loren,
c’est un plaisir que de partager nos espériences ! A ton tour de me dire comment tu auras trouvé Vita Liberata 😉 L’application avec le gant est un jeu d’enfant et pas de traces… Je penserai à toi quand j’irai acheter mon pain 😉
Gros bisous à toi aussi <3

Charlotte
Charlotte
4 années il y a

Bonsoir Lauren,
Je suis jeune je n’ai que 17 ans et ma mère pense que l’auto bronzant n’est pas nécessaire quand on est aussi jeune, mais je me demande si l’auto-bronzant bio dont tu parles serait assez discret pour ma mère, pour juste permettre de rendre mes jambes moins blanches, car le haut de mon corp bronze plus facilement et je trouve que ça dénote.

Marghe
Marghe
4 années il y a

Bonsoir Loren,
Très intéressante ton expérience: tu as osé 😉 Bravo. Je trouve le résultat excellent.
J’utilise aussi de l’autobronzant mais uniquement sur les jambes et un peu sur le visage. J’ai des télangiectasies (petits vaisseaux éclatés et rougeâtres) sur les cuisses. Ce n’est pas très grave, mais disgracieux. Du coup j’évite le soleil à cause de cela et aussi parce qu’il fait trop chaud ici pour jouer au lézard avant 18 h. Le reste du corps se bronze simplement en sortant faire des courses, une promenade, en faisant du jardinage…
J’utilise un gel de Sephora pour le visage qui a un pinceau applicateur. Il teinte déjà un peu à l’application. Très joli résultat 😉
Pour les jambes, j’utilise la marque Vita Liberata medium 2-3 semaines, certifié aux végétaux botaniques, c’est une mousse à appliquer avec un gant en mousse qui protège les mains et permet de bien uniformiser le produit. C’est un produit qui laisse le bronzage au moins
15 jours ! Je l’applique le matin après la douche, j’attends 5 min avant de m’habiller et il ne tache pas ! Pas de lunette des wc bronzée ni de draps de lit tachés LOL
Merci de nous avoir fait partager cette expérience !
Bisous

Loren

Publié par Loren

Comment s'habiller pour un mariage

grande occasion bien habillée

Grandes occasions : 5 clés pour être bien habillée sans se sentir déguisée