in

Atelier Eau de Cologne : leçon olfactive au Grand Musée du Parfum

S’il y a bien un univers qui nous échappe c’est bien celui des odeurs. Nous ne sommes pas éduqués à identifier les parfums.

Nous évoluons dans l’infini olfactif en électron libre, en découvrant à travers nos expériences de vie.

Ainsi nous associons les odeurs à des souvenirs. Pour certains, la fleur d’oranger sera automatiquement associée à la pâtisserie, pour d’autres a des médicaments.

La réponse à la question « qu’est ce que ça sent ? » est donc souvent subjective. Pourtant, l’art de sentir s’apprend comme toute autre discipline.

C’est dans cet esprit que le Grand Musée du Parfum développe désormais des ateliers pratiques et ludiques. L’objectif est  que petits et grands s’initient aux secrets du parfum.

Il y a différentes thématiques que je vous invite à découvrir sur leur site en cliquant ici.

Pour ma part, j’ai participé à l’atelier Eau de Cologne pour percer les mystères de cette fameuse fragrance ancestrale.

L’atelier est animé par Diane Krief Thalheimer, une experte en parfum, qui nous guide pour créer notre propre eau de Cologne !

On découvre donc concrètement sa composition en jouant avec les matières premières correspondantes : des notes d’agrumes (bergamote, pamplemousse…), des notes aromatiques (romarin, lavande…), la fleur d’oranger. Nous sommes invités à peser les matières (nombre de gouttes et répartition de chaque facette olfactive) et à ajuster en fonction de nos préférences. Le kit complet de matières premières est à disposition si on veut enrichir notre création de notes olfactives complémentaires : j’y ai ajouté des notes de caramel et de gingembre…

Aussi j’ai appris, lors de cette séance, des anecdotes historiques passionnantes concernant la naissance et l’évolution de cette potion magique.

Saviez vous que l’eau de Cologne :

  • fut un élixir de jeunesse et de beauté, qui fit un miracle à l’origine de son succès… ?
  • fut le tout premier parfum frais (entendez par la, « agréable ») et qu’avant elle, les gens se parfumaient avec des odeurs fécales (oui oui…) pour couvrir leur puanteur ?
  • dans sa formule historique (la toute première), perdure aujourd’hui chez Roger et Gallet  ?

Bref, j’ai adoré ! Je ne vous en dévoile pas plus, je vous laisse profiter de l’expérience si vous en avez l’opportunité. Sachant que la visite de l’établissement est comprise dans le prix et qu’elle en vaut le détour. Pour vous faire une idée, vous pouvez lire aussi l’article que j’avais publié au moment de l’ouverture du Grand Musée du Parfum.

Allez un petit bonus parce que j’aime vous chouchouter d’informations précieuses…

Je vous livre un secret pour être une femme au sillage irrésistible… Voici les 3 eaux de Cologne les plus chics selon Diane (qui en connaît plus qu’un rayon !) :

  1. Cologne Bigarade, Frederic Malle
  2. Grapefruit, Jo Malone
  3. La Bergamote, The Different Company

♣ Et vous, quel est votre parfum fétiche ?

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Loren

Publié par Loren

Faut-il être une warrior pour réussir dans la vie ?

Faut-il avoir un style rock pour porter un perfecto ?