in

C'est quoi la slow fashion ?

 Je t’invite régulièrement à bien cibler tes choix stylistiques de façon à réaliser des achats réfléchis, pertinents et non plus impulsifs. C’est le tout premier pas vers la slow fashion. Comme tu le sais, c’est un sujet qui me tient à coeur et qui fait partie intégrante de ma philosophie slow.

Qu’est ce que la slow fashion ?

Du coup, je voulais revenir sur la définition de ce concept dans lequel je m’inscris pleinement. 

Au lancement de ce webzine, j’avais déjà atteint le niveau maximal de saturation de la fast fashion. J’avais donc dès le départ opté pour un positionnement slow fashion. Il y a 6 ans maintenant ! Wow que le temps passe vite… J’ai été trop écoeurée des effets pervers que la fast fashion entraîne ou cautionne. Une collection toutes les 2 semaines, un rythme effréné, l’aliénation, l’uniformisation, le consumérisme à outrance, les impacts sur l’environnement et sur les conditions de travail de la main d’oeuvre étrangère etc… C’est une course infernale dans laquelle tout le monde s’épuise ! On ne le rappelle pas assez souvent, mais c’est bien la seconde industrie la plus polluante du monde. Elle nous détruit.

Il arrive un moment où nécessairement on a envie de dire « Stop ! Temps mort ! Après quoi court-on pour infliger de telles contraintes : à notre porte monnaie, à nos cerveaux, aux hommes, à la planète !!? »

Coco Chanel disait : « Je ne peux accepter que quelqu’un jette ses vêtements, juste parce que c’est le printemps ! »

J’en suis arrivée là : à réaliser que la seule option possible, pour revenir à l’essentiel et pour contribuer à un avenir meilleur, c’est de ralentir. Je t’ai déjà invité à lever le pied pour ne pas devenir  « fast fashion victim ».

Aujourd’hui, il est en effet devenu plus que légitime de se questionner sérieusement sur l’avenir de cette « mode jetable » :

  • qui nous amène à acheter continuellement sans vraiment savoir ce qu’on recherche,
  • qui nous conduit à un usage limité de nos vêtements puisqu’ils ne sont conçus que pour être portés une saison,
  • qui nous fait déborder notre penderie pour très vite en oublier les ¾,
  • qui nous fait oublier qu’il y a bien des êtres humains derrière les machines et des ressources environnementales diminuées,
  • qui nous conduit à un clonage de style.

Alors la slow fashion, c’est quoi ? Et bien, c’est justement ce mouvement qui invite au ralentissement, en réaction à la fast fashion. C’est prendre le contrepied de ce qui est devenu une normalité. C’est proposer une alternative plus respectueuse à tous les niveaux (humains, financiers, environnementaux). C’est prendre le temps de s’éduquer au style et à la mode pour acheter moins et mieux. C’est avoir le plaisir de se reconnaître dans ses vêtements et de ne pas ressembler à tout le monde. C’est comprendre comment sont fabriqués nos vêtements. C’est avoir des réflexes de vérification vis à vis des matières, de la qualité, de la provenance. C’est savoir faire du neuf avec du vieux ou redonner vie à l’ancien. C’est prendre soin de ses vêtements et apprendre à exploiter au maximum ce que nous possédons déjà.

Depuis le début, l’une de mes principales missions ici, c’est de t’éviter la noyade dans l’océan de vêtements proposé par l’industrie. Mes conseils ont pour but de t’aider à trier et sélectionner. Je te guide afin que tu puisses naviguer sereinement à travers et au delà de ces vagues de collections qui échouent pour se renouveler sans cesse. J’espère ainsi te faire gagner du temps et de l’énergie ! 😉

Le fait de trouver ton style, de savoir créer des associations vestimentaires (masterclass n°2) et d’apprendre à te sublimer pour maîtriser ton image (masterclass n°1), cela te permet de construire une garde robe élégante  :

  • qui te ressemble,
  • qui te met en valeur
  • et qui dure dans le temps.

En t’investissant dans cet apprentissage, tu démarres ta démarche slow fashion par l’essentiel.

En effet, la slow fashion, c’est en premier lieu : apprendre à bien se connaître pour consommer avec conscience.

Ensuite, lorsqu’on sait cibler précisément nos choix, on s’oriente de préférence :

  • soit en seconde main
  • soit vers des marques de mode éco-responsables
  • soit on customise nos anciens vêtements pour leur donner une seconde vie.

Quand on parle de slow fashion, il est donc question d’adopter :

  • une consommation plus réfléchie et responsable,
  • une mode plurielle, pro-identitaire (identité vs standardisation) et créative (où chacun s’y retrouve),
  • une mode où la qualité prime sur la quantité,
  • un shopping en fast fashion moins systématique et plus résiduel (tu ne manges pas au Mac Do tous les jours !? Et bien là c’est pareil, il faut savoir doser la « malmode » comme tu parviens à doser la « malbouffe »…)
  • se reconnecter à la belle énergie des vêtements : réapprenons à aimer nos vêtements, à en prendre soin, à les faire durer.

Il est à la portée de toutes de faire plus attention à la provenance de ses vêtements, de privilégier les productions locales et l’artisanat, d’acheter moins bêtement tout et n’importe quoi, de donner une seconde vie aux habits etc…

La slow fashion, c’est…

La slow fashion, c’est donc avant tout :

  • un mouvement positif et réaliste,
  • un système de défense naturelle qui émerge face à un phénomène de société devenu dangereux,
  • de belles valeurs que nous sommes toutes capables de soutenir.

Voilà pourquoi, je ne souhaite pas rentrer dans le système adopté par 98% des blogueuses/youtubeuses mode qui poussent à la consommation avec une surenchère de nouveaux vêtements présentés tous les 2 ou 3 jours dans les looks ou les fameux « Haul »… Cet excès de tentations devient irrationnel. Je ne souhaite pas non plus devenir une affiche publicitaire gratuite pour les grandes chaines de distribution de la fast fashion. 

Je m’attache à te faire découvrir la mode autrement et à sortir des sentiers battus. Je te guide pour cueillir la mode là où les valeurs sont belles et donc, aussi souvent que possible, en dehors des grandes enseignes de fast fashion !

♣ Ton avis sur la slow fashion m’intéresse, n’hésite pas à laisser un commentaire !

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
8 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Marieke
Marieke
3 années il y a

Et bien j’ai un ‘truc’ que j’aime faire de temps en temps (et généralement aux changements de saison) c’est TOUT sortir de mon dressing et réessayer, trouver des nouvelles associations et au final : redecouvrir cette petite chemise ou cette petite jupe laissées au fond du placard par manque d’inspiration.
Alors je valide !!

Jocelyne
Jocelyne
3 années il y a

Bonsoir Loren
Evidemment, on ne peut qu’être d’accord avec ce concept, mais que ça reste difficile et compliqué pour moi! Un coup au moral et hop, je passe mon après midi sur les sites internet et bien entendu, j’achète quelque chose dont je n’ai absolument pas besoin et que je revends presque aussitôt quelquefois sans même l’avoir porté.
C’est comme un gros pansement pour soigner une petite blessure!
Une chance malgré tout, je vis dans une petite ville de province et comme je suis ronde, il y a très peu de boutiques dans lesquelles je peux m’habiller dans ma ville. Addict des shoes en plus. Est ce que j’ai vraiment besoin des quelques 120 paires de chaussures que je ne sais plus où caser et dont je ne veux pas me débarrasser car je les ai payées cher? Après, bien sûr je culpabilise et je me promets de ne pas recommencer mais les bonnes résolutions durent peu de temps. Et encore, je ne fréquente pas les blogs où comme tu dis il y a une nouvelle tenue à chaque article. J’essaierai de relire ta page quand je sentirai monter la pulsion…
Bisous…

Wilfrid DE CONTI
3 années il y a

C’est un sujet important et peu abordé. Merci de contribuer à l’expansion de ce mouvement !
Pour nous aussi chez Besight, avant toute chose, il est important de noter que la première étape vers le changement est d’adopter une consommation modérée. Posons-nous la question : en ai-je vraiment besoin ? Vais-je porter ce vêtements plusieurs fois, ou le garder plusieurs années ?
Nous pensons que le changement, comme nous l’avons vu pour le milieu de la nourriture avec le commerce équitable et la consommation bio, viendra du consommateur.
Chez Besight nous proposons à notre public d’imaginer et de choisir les collections d’accessoires. L’objectif est de produire des articles appréciés par le plus grand nombre, pour démocratiser la mode éthique et la consommation d’articles durables et de qualité.
Nous sommes aussi à l’écoute de vos remarques.
Vous pouvez nous découvrir sur Besight.fr
Au plaisir d’échanger.

Marie-Danièle
Marie-Danièle
5 années il y a

Bonjour! Pas grand chose d’autre à dire que MERCI d’avoir abordé ce thème !!! Vous avez très bien dit ce que je ressens depuis un moment sur un système qui, même en essayant de ne pas tomber dans les pièges du marketing, nous influence et nous essouffle. Les conditions de fabrication, la qualité des produits, moins mais mieux … je rejoins totalement votre approche qui, paradoxalement, n’est pas forcément beaucoup plus onéreuse. Ce qui au final est vraiment coûteux n’est-ce pas ces habits achetés sur un coup de tête qu’on va mettre une ou deux fois et qui finissent oubliés dans l’armoire? Je parle en connaissance de cause !!! Belle journée à toutes

Loren

Publié par Loren

Regard et effet miroir, un puissant curseur de bonheur

Développement personnel : comment cesser de procrastiner ?